Viaduc de Millau : la 5ème course Eiffage se prépare

Créée en 2007, la course Eiffage du Viaduc de Millau, dans l’Aveyron est devenue un évènement incontournable dans le monde de la course à pied. Année après année, son succès se confirme. En 2007, un peu plus de 10’000 participants s’alignaient sur la ligne de départ. En 2016 -cette épreuve a lieu tous les deux ans-, ils étaient presque 15’000 à prendre le Viaduc d’assaut. Combien seront-ils au départ le 27 mai prochain ?

La course Eiffage du Viaduc de Millau en Aveyron est devenue une grande « Classique » qui, par le nombre de participants, se place dans le top des grandes courses nationales. Pour tous les néo-coureurs, la course présente un attrait indéniable, le privilège unique de traverser cet ouvrage d’art libéré des voitures, avec la sensation de courir entre ciel et terre en surplombant Millau et la très belle vallée du Tarn.

Il n’est pas commun de pouvoir s’aventurer librement sur un espace normalement dédié aux véhicules motorisés, et qui plus est une autoroute empruntée par plus de cinq millions de conducteurs par an. Cette course fait vivre un moment rare : traverser le Viaduc de Millau à pied. Tous les deux ans, depuis onze ans, de très nombreux sportifs héraultais sont présents au départ de cette épreuve nationale.

Commentaire de Hubert, un Montpelliérain : « Je serais encore là, fin mai. Jamais ne ne raterais cette course, on prend un sacré bol d’air ».

Courir entre ciel et terre

Tous les deux ans, la communauté des coureurs peut désormais cocher ce rendez- vous exceptionnel sur son agenda. Cette compétition originale génère l’enthousiasme des adeptes et des amateurs de running. C’est autant la curiosité, l’expérience inédite que le sport, qui les encourage à inscrire cette course à leur palmarès.

Cette course hors normes offre aux coureurs la possibilité de vivre un évènement rare, celui de traverser à pied ce Viaduc flottant au-dessus de Millau et de la vallée du Tarn. Ce pont autoroutier avec une pile culminant à 245 mètres donne aux coureurs une sensation de liberté comme suspendus entre ciel et terre. Ce qui domine dans la réalisation d’une telle épreuve, c’est le cadre exceptionnel du parcours, ses 2,5 km de traversée et sa vue imprenable sur la ville de Millau et les Causses.

Le profil du parcours

La distance et le profil de la course restent inédits avec 23,7 km à parcourir sur route pour un dénivelé de 390 mètres. Une originalité de plus qui fait de cette course un évènement à part, loin de toute compétition, pour partager un moment de plaisir et de convivialité, dans une ambiance festive et bon enfant.

Le départ sera donné à 9h et organisé en 4 vagues successives qui partiront toutes les 10 minutes depuis le centre-ville de Millau, en bas du boulevard de l’Ayrolle. Les coureurs auront alors un peu moins de 4h devant eux pour franchir la distance via la route de Peyre qui longe le Tarn et la côte du Viaduc de Millau, ancienne piste du chantier qui grimpe en lacets sous l’ouvrage.

Un premier ravitaillement positionné sur l’aire de du Viaduc de Millau permettra de reprendre quelques forces avant d’attaquer le moment unique tant attendu : l’aller et retour sur le Viaduc (4920 ml, 74 m de dénivelé positif). Le demi-tour s’effectue côté Larzac, offrant une vue imprenable sur Millau et les Causses qui l’entourent. Le retour se fera par une route qui longe les contreforts du Causse Rouge avant de replonger sur Millau pour l’arrivée sous les acclamations du public, dans les allées du Parc de la Victoire.

>> Pratique : course du Viaduc, dimanche 27 mai, à Millau. Départ à 9h du boulevard de l’Ayrolle. Arrivée : parc de la Victoire. Distance à parcourir : 23,7 kilomètres, dont 4,920 kilomètres pour traverser le viaduc. Dénivelé de 390 mètres. Temps de traversée estimé du vainqueur : 1h17 minutes. Premier point de ravitaillement au km 8,3. Deuxième point de ravitaillement au km 16,7. Et troisième point de ravitaillement à l’arrivée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *