Travailleurs sociaux agressés : le Département de l’Hérault dépose plainte

Les 16 et 17 avril derniers, alors que des audiences concernant des jeunes adultes étrangers soupçonnés d’avoir menti sur leur âge et accusés d’avoir utilisé de faux papiers pour bénéficier de prestations indues versées par le Département de l’Hérault se déroulaient au tribunal correctionnel de Montpellier, deux travailleurs sociaux en charge du suivi des jeunes mineurs non accompagnés ont été violemment pris à partie à l’extérieur du palais de justice Pierre Flotte par la foule venue manifester son soutien aux prévenus, parmi lesquelles les membres de deux associations.

Une situation très éprouvante pour ces deux fonctionnaires féminines malmenées et insultées. Confrontée à son arrivée à un groupe constitué d’une cinquantaine de personnes « la huant, scandant son prénom en tapant sur les grilles du tribunal de grande instance », l’éducatrice du conseil départemental de l’Hérault est parvenue à pénétrer pour l’audience éducative d’un jeune, après avoir essuyé des invectives, telles que : « la balance de la PAF, ndlr : Police aux frontières »« l’éducatrice du Foyer qui met les jeunes en prison ».

Encerclées devant le tribunal

À sa sortie du tribunal, elle a été de nouveau prise à partie et encerclée par des personnes qui « souhaitaient visiblement en découdre avec les éducateurs ». Son homologue a été confrontée à une situation similaire, le lendemain.

« Un comportement inadmissible » pour Kleber Mesquida, le président du Département de l’Hérault pour qui ces agissements témoignent « d’une méconnaissance totale de la mission de protection portée par la collectivité départementale et du travail que ses équipes éducatives effectuent auprès des mineurs non accompagnés ».

Devant les violences verbales et les outrages qu’ont subis les deux fonctionnaires du Département, confirmées par un rapport, Kléber Mesquida a décidé de saisir la justice et de porter plainte contre les auteurs présumés de ces violences et outrages à des agents publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *