Vin : à Montpellier, le Fitou ne craint pas le loup

Fitou, l’appellation audoise créée en 1948, fête cette année ses 70 ans. Pour marquer le coup, les vignerons ont lancé une grande offensive sur Toulouse et surtout Montpellier, terre historique du Pic Saint Loup, afin de conquérir un nouveau public grâce à des vins qui ont beaucoup progressé… Fitou, ou le carignan dans tous ses états, une histoire où les vignerons n’ont pas peur du loup…

S’il faut un « ambassadeur » du Fitou nouveau, c’est bien lui : Alban Izard, jeune propriétaire-vigneron du domaine Lerys, qui annonce la couleur. Rouge, forcément : « L’appellation Fitou, aujourd’hui, souffre d’un vrai déficit d’image », commence-t-il : « Pourtant, notre vignoble a beaucoup progressé, comme le Pic Saint Loup. On trouve aujourd’hui chez nous de très bons et de grands vins dont nous sommes fiers et qui sont le fruit de vrais investissements et d’une vraie remise en question pour monter en gamme ». Et pour illustrer cette évolution, les vignerons de Fitou, Alban Izard en tête, ont décidé de fêter les 70 ans de l’appellation d’une manière audacieuse : en organisant à Montpellier, plutôt reconnu comme le territoire du Pic Saint Loup, « Le Printemps du Fitou ».

Dans les Corbières, terre de prédilection de l’appellation Fitou
Soirée MasterClass au GlouGlou : rue du Pila Saint Gely à Montpellier, Alban Izard a joué les ambassadeurs

Reconquérir un public régional

Mais le défi n’inquiète pas le jeune vigneron qui n’a pas peur du loup : « Il y a de la place pour tout le monde », s’amuse-t-il : « Nous avons la chance d’avoir une région avec deux métropoles, Montpellier et Toulouse. Notre ambition, avant de replacer Fitou sur la carte de France des vins qui comptent, c’est de reconquérir ces deux villes ». Mi-mars, l’appellation, soutenue par l’agence Atout terroir, a notamment organisé une grande soirée sur les accords mets-vins au Terminal des Frères Pourcel. Il y a eu aussi la soirée MasterClass au Glou-Glou le 4 avril, tandis que la fameuse enseigne de la rue de l’Argenterie, aux Grands Vins de France, propose un éclairage spécial sur le Fitou…

À Toulouse, les vins audois sont aussi allés à la rencontre du public, d’abord sur une péniche puis dans les vitrines de deux grands cavistes, la Cour des Vins et les Vins de la Cour.

Une sélection de 12 ambassadeurs

Pour se faire (re)connaître, les ambitieux vignerons du Fitou ont envoyé au feu une sélection de leurs meilleurs représentants : les ambassadeurs 2018. Soit une sélection de 12 bouteilles triées sur le volet et issues d’une dégustation à l’aveugle de 150 échantillons. Les vignerons de Fitou, qui ne se poussent pas du col, ont justement envoyé dans toute l’Occitanie ceux qui sont les plus représentatifs de la montée en gamme de l’appellation. Où l’on retrouve Alban Izard et sa belle Cuvée Prestige 2015 du Domaine Lerys.

Le vigneron, déjà présent déjà dans les deux précédentes sélections, y a gagné le surnom « d’ambassadeur des ambassadeur », un costume qu’il porte plutôt bien : « Merci pour le compliment », rigole-t-il: « Mais le plus important, pour nous, c’est que cette opération nous permette de dépoussiérer l’image du Fitou et de faire connaître à la fois la diversité et la richesse de nos terroirs ».

Les ambassadeurs du nouveau Fitou, 12 cuvées sélectionnées et triées sur le volet

Fitou et sa production annuelle de 10 millions de cols profite d’une particularité unique (un vignoble constitué de deux parties distinctes, l’une sur le littoral, l’autre sur les reliefs des Corbières, soit en tout et pour tout 9 communes concernées) a su monter en gamme : « Nous sommes loin du temps ou l’on produisait essentiellement des vins très charpentés. Nous avons pris conscience que les gens demandaient plus de finesse, plus de fraîcheur. Nos vins ont su évoluer : nous produisons désormais des vins plus élégants, plus fins axés notamment sur le fruit ».

La sélection des 12 ambassadeurs propose un équilibre parfait entre les vins produits sur le littoral (« en bord de mer, la vigne pousse sur des sols argilo-calcaires et profite d’une forte influence maritime pour donner des vins plus légers, plus souple ») et ceux produits dans les Corbières (« ici, le raisin s’est adapté à des sols de schistes et à une météo un peu plus de montagne pour des vins plus charnus »).

Le Fitou, un terroir de qualité qui a su évoluer comme le Pic Saint Loup

Cette sélection reste fidèle à l’identité du Fitou basée sur le carignan : « Dans chacune des bouteilles des 12 ambassadeurs, la proportion de carignan est au moins à 20% », précise Alban Izard : « Le plus grand pari pour nous a été de faire évoluer positivement nos vins tout en conservant notre identité : le carignan accompagné de grenache, de syrah et de mourvèdre ». La Cuvée Prestige, produit sur les 55 hectares du Domaine Lerys à Villeneuve-les-Corbières, dans le Haut Fitou, est à cette image avec 50% de carignan, 30% de grenache noir et 30% de syrah.

« Cette cuvée présente une robe rouge violacée intense, aux notes de cassis et de mûres auxquelles se mêlent une pointe de garrigue», décrit Monsieur l’Ambassadeur, représentant la 8ème génération d’exploitant du domaine: « La bouche est ronde avec une persistance tannique et une légère acidité permettant la garde… Pour moi, cette cuvée Prestige respire le terroir de schistes, puissante mais élégante ». Les Montpelliérains peuvent découvrir les vins du Fitou nouveau toute l’année au GlouGlou et aux Grands Vins de France.

>> Les 12 ambassadeurs du Fitou :
– Domaine Auriol, Château Candide (2016)
– Domaine Esclarmonde, L’impulsif (2016)
– Château Les Fenals, Classique (2016)
– Domaine de la Rochelierre, Noblesse du Temps (2016)
– Château Abelanet, Roma (2015)
– Caves du Mont Tauch, Hommage (2015)
– Domaine La Grange, Via Domitius (2015)
– Maîtres Vignerons de Cascastel, F de Cascastel (2015)
– Château Champ des Sœurs, Bel Amant (2015
– Domaine Lérys, Prestige (2015)
– Domaine Bertrand Bergé, les Mégalithes (2015)
– Château de Nouvelles, Gabrielle (2016)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *