Vin : les Pays d’Oc cartonnent à l’export

Le syndicat des Pays d’Oc IGP annonce une belle performance de ses vins régionaux à l’Export en 2017. Avec, en tête de gondole, le rosé, dont le Languedoc-Roussillon devient le 1er producteur en France.

Dans une conjoncture complexe pour la filière viticole, les Pays d’Oc IGP affichent une belle forme à l’international. Les vignerons du label régional confirment leur progression à l’export en 2017 : « Nous représentons 74% du volume exporté des vins du bassin Languedoc-Roussillon », confirment-ils.

Avec 2,4 millions d’hectolitres exportés, les Pays d’Oc font mieux en volume que les AOC (16%) et les IGP Sud de France et Côtes Catalanes (10%). « Aujourd’hui, le label Pays d’Oc IGP tire la croissance des vins du bassin Languedoc-Roussillon en Europe et vers les pays tiers », commente Florence Barthès, Directrice Générale de Pays d’Oc IGP.

1er producteur de rosé en France

Le label annonce un chiffre d’affaires à l’export à 17,1 M€ pour 2017, en hausse de +3,2%, et compte bien entretenir la dynamique : « Nous avons repéré les nouveaux relais de croissance, dont le rosé, une saga commencée avec le Cinsault pendant la canicule de l’été 2003 et qui explose aujourd’hui avec 26 cépages autorisés et un volume total de production de 1,3M d’hectolitres », explique la directrice : « Cela nous positionne comme 1er producteur de vins rosés en France ».

Pour expliquer cette performance du label à l’export, Florence Barthès évoque de « forts investissements » réalisés par les vignerons notamment sur l’Asie et les USA « qui ont entraîné une hausse des exportations de 17,1% et 25,4% vers ces 2 pays ». L’Allemagne enregistre aussi de bons résultats (+7% par rapport à 2016) : « Nous avons réussi à mettre en place un pacte de confiance entre metteurs en marché et producteurs », conclut la directrice.

Pays d’Oc devient le 1er exportateur de rosé français

Une palette large et complète

Pour justifier ce succès, Pays d’Oc IGP évoque aussi sa large palette de vins. Le label s’appuie sur sa capacité à répondre à toutes les demandes de la distribution sur l’ensemble de la gamme, des produits d’appel (qui constituent le socle de la demande) aux produits cœur de gamme (les grandes marques nationales comme Roche-Mazet pour le Groupe Castel, JP Chenet pour les Grands Chais de France, Le Val pour Vinadeis) ou le haut-de-gamme avec Domaines Paul Mas, Gérard Bertrand, Anne de Joyeuse, Skalli Fortant, etc…

Prêt pour relever le défi en 2018

La stratégie du label lui permet de se montrer optimiste pour 2018 : « Cette année encore, Pays d’Oc pourra répondre à la demande dynamique des marchés internationaux malgré la faible récolte régionale (5,8 M d’hl en prévisionnel de déclaration de récolte) », confirme Florence Barthés : « Avec une production pesant 57% de l’offre régionale, le label conforte son leadership économique en parfaite complémentarité avec les vins AOC… Aujourd’hui, le monde boit du cépage. Grâce à une clé de lecture claire pour le consommateur, l’origine Pays d’Oc IGP est devenue un élément différenciant représentant le plus grand label mondial de production de cépages ».

>> Pays d’Oc en chiffres
– Leader Français des vins de cépages de qualité
– 1ère IGP française à l’export.
– 1ère IGP en France.
– 24 bouteilles de vins Pays d’Oc IGP se vendent dans le monde chaque seconde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *