Trafic de cannabis : 45 kilos, 600’000 € et 15 voitures saisis

Métropolitain a révélé l’information en début de semaine : une opération d’envergure contre un réseau de trafiquants de drogue entre l’Espagne et Marseille, via Montpellier a été déclenchée lundi à l’aube. Les militaires d’élite du GIGN ont notamment investi des appartements de la rue de la Marquerose, dans le quartier de la Croix-d’Argent et aux Sabines, à Montpellier, des interventions entre 8h et 10h qui ne sont pas passées inaperçues, la circulation ayant même été coupée un temps.

Les gendarmes engagés, agissant sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de la Juridiction interrégionale spécialisée -Jirs-. de Marseille appartenaient à la section de recherches de Montpellier, de la brigade de recherches de la compagnie de Béziers, 250 gendarmes des groupements de gendarmerie départementale de l’Hérault, de l’Aude, du Gard, des Bouches du Rhône – du groupe d’intervention régional -GIR- de Montpellier et le G.I.G.N.

28 arrestations

23 suspects ont été interpellés à Montpellier, Béziers, Agde, Narbonne et Marseille et leurs logements, voitures et dépendances perquisitionnés. Au même moment, grâce à une efficace coopération policière et judiciaire avec l’Espagne dans le cadre des accords européens, 5 membres présumés du réseau ont été arrêtés par la Garde civile, dans la province de Gérone, en Catalogne.

Plusieurs tonnes écoulés en six mois

Les perquisitions réalisées ont permis de procéder à d’importantes saisies : plus de 500’000 euros en numéraires, près de 100’000 euros sur des comptes bancaires, 15 véhicules, des bijoux et divers produits de luxe, notamment, des armes d’épaules et de poing, ainsi que les munitions correspondantes, ainsi que 45 kilos d’herbe de cannabis, découverte en Espagne. Aucune saisie de drogue n’a eu lieu en France.

Selon nos informations, les trafiquants présumés étaient « écoutés », surveillés et filés depuis ces derniers mois, après que les gendarmes du groupement de l’Hérault aient obtenu un « tuyau » sur cette organisation d’importation massive de cannabis, à la faveur d’une autre enquête.

Finalement, au terme de cette opération d’envergure, ce réseau particulièrement actif, puisque plusieurs tonnes de cannabis ont été importées entre septembre 2017 et mars dernier, comme l’atteste l’enquête, a été totalement démantelé. 18 trafiquants ont été mis en examen et incarcérés. 5 complices, également été mis en examen ont été libérés sous contrôle judiciaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *