Grèves, manifestations, départs en vacances : un week-end noir

Entre la grève des cheminots, les manifestations des motards en colère et des militants de l’association 40 millions d’automobilistes, ce week-end de départs en vacances sera très probablement détesté par les voyageurs. Métropolitain fait le point avec vous, sur ce qui vous attend.

Sur les routes

Dès ce vendredi, en Vallée du Rhône, entre 15h et 21h, la circulation sera particulièrement chargée sur les autoroutes A7 et A9 en direction du sud, avec une pointe de trafic attendue vers 16h sur l’A7 et aux alentours de 19h sur l’A9. En revanche, samedi, les conditions de circulation devraient se compliquer. En effet, d’après nos informations exclusives, l’association des motards en colère de l’Hérault avec le soutien de 40 millions d’automobilistes, va faire plusieurs actions sur l’autoroute A9.

Au programme, rouler à allure lente, c’est à dire une opération escargot et recouvrir les radars présents dans le sens Montpellier-Béziers. Après Montpellier et Béziers, le cortège qui pourrait compter jusqu’à 300 motards ira en sous-préfecture de Lodève.

Trafic très dense

Sans prendre en compte cette manifestation, Vinci Autoroutes prévoit pour samedi, un trafic très dense sur l’A7 entre 10h et 17h et sur l’A9 entre 11h et 16h. Près de la Méditerranée, le trafic sur les autoroutes du réseau Escota sera sensiblement comparable aux autres week-ends de l’année. En région parisienne, sur l’autoroute A10 et l’A11, la circulation sera importante dans le sens des départs Paris/province, entre 17h et 20h.

Dimanche, Sur l’A10 et l’A11 entre 9h et midi, le trafic sera dense également. Dans le sens des retours, la circulation sera particulièrement chargée. Sur l’A7 en direction du nord, ce sera dense dès 13h et jusqu’à 20h avec un pic de trafic entre 16h et 19h. Sur l’A10 et l’A11 le trafic sera plus dense entre 18h et 20h.

Pour assurer la sécurité des automobilistes, nombreux sur les routes, des interdictions de circuler seront appliquées aux poids-lourds en France et en Italie. Il leur sera impossible aux routiers de circuler en France, de ce samedi 22h à dimanche 22h et en Italie, dimanche de 9h à 22h.

Sur les rails

Depuis le 2 avril dernier, les quatre organisations syndicales de la SNCF ont déposé un préavis de grève national. À nouveau, dans toute la région Occitanie et ailleurs, le trafic des trains est perturbé jusqu’à au moins samedi soir. Au programme pour ce vendredi, 1 TER sur 3, toutefois, SNCF Mobilité précise que, la plus grande partie des circulations sera assurée par des autocars. 1 TGV sur 10, 1 intercité sur 10 le jour et aucun la nuit.

Quelles solutions alternatives ?

Face au nombre de trains extrêmement réduit, il faudra trouver une autre solution. Certains optent pour le covoiturage, mais le trajet s’annonce plus long, idem pour le bus.

Ces deux solutions ont pourtant été plébiscitées et ont entraîné… 450 kilomètres de bouchons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *