Biterrois : la déviation de Puisserguier inaugurée

Ce mercredi à partir de 15h, Kleber Mesquida, le président du Département de l’Hérault et Jean-Noël Badenas, maire de Puisserguier, conseiller régional d’Occitanie vont inaugurer la déviation de Puisserguier, dans le Biterrois.

Un peu moins de trois ans après le lancement des travaux, la déviation de Puisserguier va être inaugurée. Cette nouvelle voie de contournement d’environ 3 km au nord de Puisserguier va sécuriser la traversée du village et offrir à la circulation de transit, dont de nombreux poids-lourds, un itinéraire plus fluide.

Le chantier a débuté en juin 2015 par la réalisation de l’ouvrage hydraulique de franchissement du canal de décharge du bassin de rétention de la route de Cazedarnes, suivi de la construction de cinq ouvrages d’art, entre 2016 et 2017.

Un chantier de 12 M€

Le chantier de la section courante a démarré en mai dernier. Les gros terrassements ont été réalisés durant l’été, et les giratoires, créés à chaque sortie du village, ont été mis en circulation au mois de novembre dernier.  Il restera à l’automne prochain la réalisation des aménagements paysagers.

Le coût de l’opération initialement estimé à 15 M€ TTC sera finalement de 12 M€. Une économie de 3 M€ non négligeable pour le conseil départemental de l’Hérault. Il est pris en charge à 85 % par le Département de l’Hérault, avec une participation de la Région Occitanie de 15 %.

4 500 km de routes secondaires

Dans l’Hérault, le réseau routier s’étend sur 4 500 km. Entretenir, sécuriser et fluidifier le trafic sur les axes secondaires coûte 69 M€. Malgré le transfert de 400 km de son réseau à la métropole dans le cadre de la NOTRe, le réseau routier du Département de l’Hérault reste donc conséquent.

Ce parc important de 4 500 km demande un entretien régulier, mais aussi l’aménagement de nouveaux chantiers pour répondre à la mobilité de la population sur le territoire.

Déviations

Cette année, plusieurs gros chantiers sont à retenir comme l’aménagement de la rocade nord de Béziers, la mise à 2×2 voies de la RD 61, entre la Grande-Motte et Lunel, ou encore la création de plusieurs déviations -outre Puisserguier-, comme celles d’Aniane, de Jonquières, de Montbazin et de Saint-Gély-du-Fesc, à savoir le chaînon manquant du Lien.

La déviation tant attendue de Castries est en bonne route.

Déviation de Puisserguier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *