PS 34 : Loïc Linarès, le trésorier défie le patron Hussein Bourgi

C’est officiel, l’information a été confirmée à Métropolitain, ce lundi matin par un « ponte » du Parti socialiste de l’Hérault : Loïc Linarès, le directeur du Cepralmar, élu à Frontignan et à Thau Agglo, représentant de la motion @faureolivier -Olivier Faure- est candidat au poste de Premier secrétaire du PS 34 face au sortant, Hussein Bourgi de la motion @SLeFoll -Stéphane Le Foll- lors du scrutin, qui se déroulera ce jeudi 29 mars. La motion @SLeFoll est arrivée en tête dans l’Hérault. Il va y avoir du sport lors des deux débats fédéraux, demain à Pézenas et mardi à Montpellier.

Loïc Linarès, directeur du Cepralmar -dont le président est André Lubrano, le conseiller régional sétois du PS- est conseiller municipal de Frontignan, dont le maire est Pierre Bouldoire -PS- et conseiller communautaire. C’est surtout le trésorier de la Fédération du PS de l’Hérault. Jeudi, de 17h à 22h, le créneau horaire où les socialistes de l’Hérault voteront, le trésorier va donc défier le patron du PS 34, le conseiller régional PS, Hussein Bourgi, en fonction depuis cinq ans et demi.

Une page d’était tournée en novembre 2012, en effet, quand l’élection d’Hussein Bourgi avait fin à deux années de tutelle et de querelles intestines au sein de la Fédération du PS de l’Hérault. Une fédération tenue depuis plus de vingt ans à l’époque par Robert Navarro, condamné récemment par la justice.

Âgé de 45 ans, Hussein Bourgi était vite monté au sein du PS de l’Hérault. Collaborateur de Georges Frêche, puis d’Hélène Mandroux à la mairie de Montpellier, il a aussi été l’un des fondateurs du Collectif contre l’homophobie en 1997.

Hussein Bourgi est né à Dakar, au Sénégal, en 1973. Il s’installe à Montpellier en 1992 pour y effectuer des études de droit.
En 1993, il est élu secrétaire général, puis président de l’Unef-ID à Montpellier 1 et adhère, dans la foulée, au Mouvement des jeunes socialistes de l’Hérault. En 1997, il co-fonde le Collectif contre l’homophobie, dont il prendra la présidence en 1999. En novembre 2012, la commission de récolemement avait validé le score de 38,1 % -1016 voix- pour Laurent Pradeille, contre 61,9% -1651 voix- pour Hussein Bourgi.

Le loup dans la bergerie

Le trésorier de la Fédération du PS de l’Hérault, Loïc Linarès est un « protégé » de la présidente de la Région Occitanie -Pyrénées-Méditerranée- pour avoir été dans un passé récent secrétaire général du groupe PS à la Région, que préside l’ex-député de l’Hérault, Christian Assaf, battu lors des dernières élections législatives par La République En Marche, LREM 34.

Quand Loïc Linarès a quitté durant l’été dernier le cabinet de Carole Delga pour devenir directeur du Cepralmar, c’était donc pour préparer sa candidature au poste de Premier secrétaire du PS de l’Hérault. À l’époque, des observateurs avaient pensé que l’arrivée du bras armé du maire de Frontignan à Sète constituait  un signal fort d’une volonté politique de la Région Occitanie de mettre la main sur la ville du maire de droite, François Commeinhes. Loïc Linarès avait une revanche à prendre : il a été débarqué de la présidence du Siel -Syndicat mixte des étangs littoraux- par un président nommé Commeinhes…

Avec le recul, ces fins observateurs de la vie politique ont fait tout faux : Loïc Linarès visait la tête du PS de l’Hérault. Bien entendu, il y avait des socialistes d’ici et de Paris dans la confidence, mais, le loup dans la bergerie ne s’est manifesté que récemment. Cela dit, il est tout à fait normal que le Premier secrétaire sortant du PS 34 ait un candidat face à lui, c’est la règle démocratique incontournable. Mais, il y a des façons de faire, comme le pensent de très nombreux militants.

Photo de famille

Hussein Bourgi et Loïc Linarès posaient récemment sur une belle photo de famille : c’était lors des premières « Rencontres de Thau », qui se sont tenues le dimanche 19 novembre dernier, à Balaruc-les-Bains. Plus de 70 personnes s’étaient réunies pour réfléchir et intervenir autour du thème choisi, « L’Eau : quel devenir pour notre façade littorale ? ».

Quatre mois après, Linarès va t-il couler Bourgi ?! Lors d’un débat public, Sébastien Deneja, porte-parole national du Parti Socialiste était entouré, justement, d’Hussein Bourgi et de Loïc Linarès. « J’étais présent à ces premières Rencontres de Thau organisées par le PS de l’Hérault, ce week-end là, j’ai cru comprendre que la refondation du parti se passait aussi chez nous, au plus près des enjeux de la lagune et des préoccupations de nos concitoyens. Je m’aperçois que je me suis trompé, il y a encore des traîtres chez nous, je vais y penser en glissant mon bulletin dans l’urne, lors du vote de jeudi, je ne vais pas me tromper, croyez-moi », témoigne un militant, visiblement remonté. Décidément, il s’en passe au PS de l’Hérault.

Un acteur régional

Le Cépralmar, pour Centre d’étude pour la promotion des activités lagunaires et maritimes, que dirige Loïc Lianrès est un acteur régional reconnu au niveau national et international. Apprécié des professionnels de la mer, comme des élus des collectivités territoriales, il intervient depuis 35 ans pour favoriser le développement durable du secteur des pêches et des cultures marines, mais, également la gestion intégrée des zones côtières.

Le Cépralmar est néanmoins très peu connu du grand public. Depuis 2016, cette structure est implanté à Sète, la ville-port appelée à jouer un rôle majeur dans la région Occitanie.

Association loi 1901, créée en1981, le Cépralmar, soutenu par la Région, a pour objet statutaire :

  • de favoriser et de promouvoir les actions visant à sauvegarder l’exercice de la pêche et des cultures marines en mer et dans les étangs et à encourager les tentatives, menées par les professionnels, destinées à une meilleure exploitation du milieu lagunaire et marin,
  • de mettre en œuvre toutes formes d’études techniques pour le compte des maîtres d’ouvrage et d’assurer leur suivi pour la bonne exécution des programmes définis dans le cadre de l’association »,
  • de contribuer à la définition d’une politique à long terme concernant la mise en valeur du milieu côtier de la région.

Une « chambre des métiers de la mer »

Avec sa représentation paritaire élus – professionnels de la mer, le Cepralmar est une véritable « chambre des métiers de la mer ». Son conseil d’administration est composé de douze membres représentant l’ensemble des acteurs de la mer.  Ces membres sont répartis en 2 collèges :

  • collectivités Territoriales et Syndicats mixtes gestionnaires de milieux lagunaires et marins
  • représentants professionnels.

Depuis 2010, le Cépralmar est présidé par André Lubrano, conseiller régional sétois du PS.

Deux débats fédéraux

La commission de préparation du congrès a officialisé deux dates de débats fédéraux, avant le scrutin de jeudi : la présentation des candidatures de Loïc Linarès, candidat du rassemblement, soutenu par les motions Faure, Maurel et Carvounas et de Hussein Bourgi, candidat soutenu par la motion Le Foll, auront lieu ce lundi 26 mars à 19h à Pézenas, salle Bonnafous, rue Massillon. Et ce mardi 27 mars à Montpellier, dans les murs de la Fédération socialiste, dans le quartier des Aubes.

Dans la gentille et légitime guerre pour le poste, très convoité, de Premier secrétaire de la Fédération du PS 34, le verdict tombera jeudi, tard dans la nuit : Bourgi ou Linarès ? Le suspense est insoutenable.

Loïc Linarès veut être le prochain patron du PS de l’Hérault.

 

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *