Montpellier : la doyenne Mathilde Lartigue est décédée

La doyenne de Montpellier, Mathilde Lartigue qui allait fêter ses 113 ans ce week-end, s’est éteinte dans la nuit de vendredi à ce samedi, à la résidence pour personnes âgées de La Carriera. Elle était la pensionnaire depuis 1999.

La centenaire était Baronne de Caravètes et sa disparition affecte ce samedi matin, Philippe Saurel, maire de la ville et président de la métropole : « Je suis triste d’apprendre son décès. Elle sera regrettée par tous ceux qui l’ont entourée« , témoigne t-il sur son compte twitter.

La réaction de Philippe Saurel

En fin de matinée, le maire et le président de la métropole a réagi : « J’ai appris avec beaucoup de tristesse la disparition de Mme Mathilde Lartigue qui devait fêter aujourd’hui ses 113 ans. Montpelliéraine de naissance, Mathilde Lartigue était depuis une quinzaine d’années une pensionnaire de la résidence foyer La Carriera à la Mosson. Elle jouissait d’une estime hors du commun de la part du personnel, de l’encadrement et des résidants en raison de son grand âge et de sa ténacité à prolonger sa vie. 

Il y a deux ans, pour son anniversaire, Mathilde Lartigue avait voulu déjeuner au bord de la mer. L’an passé, elle avait souhaité faire un tour dans le camion des pompiers. Jusqu’au bout de ses forces, elle aura croqué l’existence avec une certaine gourmandise.

Doyenne du Languedoc, Mathilde Lartigue était l’une des personnes les plus âgées de France et appartenait à la catégorie des super centenaires. Citoyenne d’honneur de la Ville de Montpellier et Baron de Caravètes, Mathilde Lartigue n’avait jamais eu d’enfant. Après avoir travaillé dans une librairie, c’est au secrétariat de l’université des Lettres de Montpellier qu’elle a consacrée la majeure partie de sa vie professionnelle. Aujourd’hui, chaque Montpelliérain a un peu le sentiment d’avoir perdu une aïeule tout à fait particulière.

À sa famille et à ses proches, j’adresse mes sincères condoléances. Nous rendrons hommage dans quelque temps à Mathilde Lartigue en donnant son nom à une salle ou un établissement en lien avec le grand âge. »

Mathilde Lartigue avait fêté son 112e anniversaire l’année dernière sous le signe du rouge : d’abord, elle avait dégusté un morceau d’un fraisier succulent; ensuite, elle avait grimpé à bord d’un camion des sapeurs-pompiers du Sdis 34 de la caserne de Montpellier, exauçant ainsi son voeu le plus cher. La doyenne des Montpelliérains et la troisième des personnes les plus âgées de France « pétait encore le feu ».

>> Plus d’informations à suivre.

Mathilde Lartigue très bien entourée lors de son 112e anniversaire en 2017.
Les pompiers de Montpellier avaient fait faire un tour de camion à la centenaire. Photo Sdis 34.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *