Emmanuel Barbe à Montpellier : en avant pour les 80 km/h

Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, était en déplacement ce mercredi à Montpellier. Lors d’une réunion avec Pierre Pouëssel, le préfet de l’Hérault, il a pu échanger avec des élus, des acteurs du monde économique, agricole et de la sécurité routière, sur toutes les dernières mesures annoncées lors du comité interministériel de la Sécurité routière (CISR), dont notamment la limitation à 80 km/h.

« En baissant la vitesse moyenne pratiquée, on a davantage de temps pour freiner quand il le faut pour éviter un accident. Et si on a quand même un accident, en diminuant la vitesse, le choc est moins violent. On évite aussi de la tension au volant. On perd aussi très peu de temps de trajet et on épargne des vies », a précisé Emmanuel Barbe à Métropolitain. Cette baisse de la vitesse pourrait épargner entre 300 et 400 vies par an. Une quarantaine de personnes ont participé à cette réunion qui s’est déroulée dans l’enceinte de la préfecture de l’Hérault.

1 Comment

  1. Sur quelle étude s’appuie le chiffre au condtionnel de 300 OU 400 vies épargnées par an?

    Y a t’il eu également un chiffrage du coût de remplacement des panneaux routiers et du montant estimé des pv à venir?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *