Prades-le-Lez : le « rat des boulangeries » fonce sur les gendarmes

Mercredi 7 mars, à Prades-le-Lez, au nord de Montpellier, un Gardois, surpris en flagrant délit alors qu’il cambriolait une boulangerie n’a pas hésité à foncer sur les gendarmes et à percuter volontairement le véhicule du peloton de surveillance et d’intervention -Psig- de la compagnie de Castelnau-le-Lez.

À la vue des militaires, le suspect a effectué un brusque demi-tour au frein à main pour endommager la voiture des gendarmes du Psig, fort heureusement indemnes, avant de prendre la fuite. Il n’a pas couru longtemps, puisqu’il a été logé, puis arrêté le lendemain, à son domicile d’Alès.

Quatre monnayeurs volés restitués

Ce Gardois est soupçonné d’avoir cambriolé dix boulangeries depuis octobre dernier dans des communes péri-urbaines de Montpellier. Ce « rat des boulangeries » s’introduisaient par effraction et raflait les fonds de caisse et les monnayeurs. Selon le groupement de gendarmerie de l’Hérault, ce « gagne-pain » aurait rapporté 9 000€, tandis que le vol de quatre monnayeurs a été estimé à 14’000€.

Lors de son arrestation, les gendarmes de la compagnie de Castelnau-le-Lez ont récupéré les quatre appareils de rendu de monnaie, ainsi que l’argent dérobé dans la boulangerie de Prades-le-Lez.

Le « rat des boulangeries » s’est retrouvé dans le pétrin : jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Montpellier, il a écopé de 30 mois de prison ferme et de six mois d’emprisonnement avec sursis, une peine de 36 mois assortie d’une mise à l’épreuve de trois ans. Il a été incarcéré dans la foulée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *