Repar’Stores : ça roule pour l’enseigne nationale

La société créée dans l’Hérault et installée à Saint Jean de Védas, aux portes ouest de Montpellier poursuit son développement national en franchise. De 180 agences fin 2017, elle vise le seuil des 200 agences d’ici la fin de l’année.

En seulement 8 ans, Repar’stores, créée par les Héraultais par Yoann Guichard, Guillaume et Roger Varobieff, est devenue leader sur la réparation et la modernisation de stores et de volets roulants toutes marques. En 2017, la société qui développe ses agences en franchise -elle en compte donc désormais 180- a réalisé un chiffre d’affaires de 27,4 M€, profitant d’une croissance de 35 % en un an.

« Nous visons 32 M€ en 2018, annonce Guillaume Varobieff, le directeur général de Répar’Stores, Nous souhaitons installer la marque durablement comme la référence de son secteur ».

Une intervention toutes les 5 mn

Le dirigeant confirme le potentiel de ce marché à fort potentiel évalué à 650 millions d’euros : « Avec 100’000 interventions par an, Répar’Stores intervient toutes les 5 minutes, précise-t-il, Le marché de la réparation de volets et de stores est porté par une belle croissance, avec plus de 63 millions d’unités vendus par an dont 75% de volets roulants. Avec une durée de vie estimée à 15 ans, chaque volet roulant sera amené à subir une à deux réparations ».

Pour un franchisé, l’investissement se monte à 45 000 €

Si Repar’stores a pu se développer si vite, c’est grâce à son organisation originale : les franchisés démarrent avec 5 000 € d’apport personnel pour un investissement maximum de 45’000 euros au final vite rentabilisé, notamment pour l’achat du fourgon équipé. « En trois mois, l’activité est lancée pour un chiffre d’affaires qui atteint -en moyenne- 100’000 € la première année et 165 000 € la troisième pour une rémunération de 3 500 € net », rappelle Guillaume Varobieff,.

Répar’Stores mise sur la télé

Reconnue comme une enseigne à forte notoriété, le concept exploité par la marque Répar’Stores « est né d’un simple constat », comme le relate Franchise-Magazine, citant Guillaume Varobieff : « Mon père avait identifié cette activité délaissée par les installateurs et, avec Yoann Guichard, nous cherchions, à la fin de nos études, un projet entrepreneurial fort… C’est en 2009 que nous avons décidé de nous lancer ».

2018 sera aussi l’année des grandes manoeuvres pour l’enseigne, qui prévoient des campagnes de publicité sur les grandes chaînes de télévisions françaises : TF1, France 2, France 3, M6 et BFM, « afin d’ancrer le Réflexe Repar’stores auprès du grand public ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *