Nouveau stationnement à Montpellier : « Le moins cher de France »

Les nouvelles règles régissant le stationnement à Montpellier entreront en vigueur ce jeudi 15 mars. Les changements se faisaient progressivement depuis le 1er janvier dernier, depuis que la Ville de Montpellier, à l’instar de toutes les communes dans des périmètres d’une métropole, applique la réforme du stationnement, avec des nouveaux taris et des zones élargies. Selon Philippe Saurel, maire et président de la métropole, « c’est le moins cher de France ».

À travers la loi MAPTAM -loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles- de 2014, l’État a transféré aux communes la gestion du stationnement. Cette loi est entrée en vigueur le 1er janvier dernier.

>> Qu’est-ce que ça change ?

En cas d’infraction, l’automobiliste devra s’acquitter d’un forfait post stationnement -FPS- qui remplace l’amende pénale. La Ville de Montpellier a fait le choix de ne pas augmenter le coût du FPS qui reste du même montant que l’amende pénale, soit 17 euros, si le règlement est effectué dans les 4 jours; au-delà, il passe à 33 euros.

>> Qui contrôle ?

Conformément à la loi, la Ville de Montpellier a fait le choix de confier le service à un délégataire chargé du contrôle. C’est TaM 3M -Transports de Montpellier-métropole- qui a remporté le marché public de gestion du stationnement sur voirie. 26 agents assermentés dont plusieurs ASVP -agent de la surveillance de la voie publique) sont affectés au contrôle des véhicules stationnés sur la voirie.

>> Que deviennent les anciens ASVP qui contrôlaient les véhicules ?

Un certain nombre d’entre eux ont rejoint les équipes de TaM 3M. Les autres renforcent la brigade de propreté et des inciviités, qui a été rebaptisée brigade de régulation de l’espace public. Elle est ainsi composée de 32 agents assermentés aux codes de la route, de l’environnement et de la santé publique.

>> Les nouveautés

Avec un abonnement de transports en commun annuel TaM 3M, le stationnement résident, c’est 3 euros par mois ou 30 euros par an, soit 67 % de réduction par rapport au tarif actuel.

Les PV deviennent des « Forfaits post-stationnement »

L’amende pénale actuelle devient un « forfait post-stationnement ». Le montant du forfait n’augmente pas par rapport à l’amende jusque-là en place à condition que l’usager paye dans les 4 jours.

En zone verte : 10 € sous 4 jours, sinon 17 €.
En zone jaune et orange : 17 € sous 4 jours, sinon 33 €.

Comment payer ?

Sur le site www.tam-voyages.com ou via smartphone, ou au guichet de l’agence TaM 3M. D’ici le mois de septembre, les forfaits pourront aussi être payés directement auprès des horodateurs ou aux guichets des Espaces Mobilités.

De nouveaux horodateurs dernière génération

606 nouveaux horodateurs seront implantés à partir de septembre. Ils permettront notamment de régler directement sur place les forfaits post-stationnement, mais aussi de payer sans contact. Ils seront déplacés en débordement sur la chaussée.

Des places accessibles dans les parkings publics pour les résidents les soirs et week-end

À partir de 19h, le stationnement est congestionné dans le centre-ville, autour de la zone piétonne. Les résidents peuvent donc bénéficier d’un tarif préférentiel dans les parkings publics les soirs et week-end. L’offre est également étendue à leurs invités et aux visiteurs.

En 2019, une plateforme informatique permettra de réserver sa place dans les parkings privés et publics de Montpellier.

Les tarifs

Les abonnements résidents baissent à l’année en passant de 180 à 150 € par an. Par mois, l’abonnement reste à 15 €. La carte Oxygène, mise en place depuis 2005, est maintenue. Sur simple demande auprès de la TaM 3M, elle permet de bénéficier de 30 minutes de stationnement sur toutes les zones. Elle sera remplacée en juillet par la carte TaM 3M.

>> Les PV de stationnement

Le statut du stationnement payant en voirie change donc dès ce jeudi. Il devient une modalité d’occupation du domaine public. Conséquence : à partir de demain, le non-paiement à l’horodateur ne sera plus considéré comme une infraction pénale, mais comme un choix de l’usager de préférer s’acquitter d’une redevance – baptisée « forfait de post-stationnement », le FPS, pour avoir stationné en voirie.

« La Ville a réorganisé les zones de stationnement, afin de les adapter à l’évolution de la cité. C’est notamment le cas de la zone verte, mais aussi de nouveaux quartiers où il devient difficile de trouver une place disponible. Ces évolutions ont pour vocation de faciliter le stationnement en améliorant les rotations de véhicules et en limitant le stationnement abusif, à savoir les « voitures ventouses », indique t-on au cabinet du maire de Montpellier, Si les tarifs sont particulièrement attractifs pour les abonnements des résidents, 3 euros par mois pour un véhicule avec un abonnement couplé transports en commun, soit le tarif le moins cher de France !, ils le sont aussi pour le stationnement courte durée des visiteurs afin de favoriser l’accès aux commerces ».

De nouveaux services aux usagers vont améliorer le quotidien  des Montpelliérains : localisation de places libres et paiement en ligne sont ainsi déployés progressivement. Il s’agit, en effet de faciliter les déplacements et le stationnement, moderniser les offres de services aux usagers, encourager l’usage des transports en commun, renforcer l’attractivité du centre-ville, telles sont les orientations de la Ville en matière de mobilité pour un développement durable de notre territoire.

« Dit autrement, dès cette année, on ne resquille plus en « oubliant » de prendre un ticket de parcmètre, mais on acceptera implicitement de régler a posteriori une somme forfaitaire librement fixée par les maires », relève t-on en mairie

En région Occitanie, les tarifs varient : à Montpellier, 17€ ou 33€ donc, à Millau, c’est 20€, à Montauban, 25 € et à Toulouse, le PV pour non-acquittement du stationnement est fixé à 30€. À Castres, il n’est que de 10€.

LE ZONAGE S’ADAPTE À L’ÉVOLUTION DE LA VILLE

• Afin de s’adapter à l’évolution de la Ville, particulièrement là où le stationnement est saturé, le zonage est modifié pour offrir plus de places disponibles, lutter contre les voitures ventouses et faciliter l’accès aux commerces.

Neuf nouvelles zones de stationnement réglementé sont créées : Cité Mion, les Arceaux, Figuerolles, les Aubes, les Grisettes, Port Marianne et Celleneuve, Cité Astruc/Clémentville et Beausoleil.

POUR LES VISITEURS : UNE BAISSE DES TARIFS « COURTE DURÉE »

• Une baisse ou un maintien des tarifs courtes durées : jusqu’à 2h de stationnement en zone jaune, 3h en zone orange et 5h en zone verte.

• Un nouvel abonnement à 20 euros par mois ou 200 euros à l’année pour les professionnels : santé, aides à domicile, artisans.

• Et toujours la carte Oxygène qui offre chaque jour 30 minutes de stationnement gratuit sur toutes les zones pour tous les particuliers.

POUR LES RÉSIDENTS : PLUS DE PLACES ET DES TARIFS EN BAISSE

• Une baisse de l’abonnement stationnement annuel dont le montant passe de 180 euros à 150 euros (soit 2 mois offerts).

• Une baisse de l’abonnement stationnement annuel couplé à un forfait transport en commun dont le montant passe ainsi de 90 à 30 euros, soit 67 % de réduction par rapport au tarif actuel.

• Le stationnement résidentiel en zone verte devient payant.

• Un redécoupage en larges secteurs de stationnement est proposé avec un secteur supplémentaire proche du quartier de résidence.

>> Nouveaux outils performants

La réforme du stationnement ainsi que l’évolution des zones de stationnement s’accompagne de la modernisation de certains outils à l’horizon 2018-2019 :

>> www.tam-voyages.com sera le site unique pour gérer l’ensemble des démarches de mobilité. Il permettra de s’informer, d’acheter et de s’abonner en ligne au service de stationnement sur voirie en plus des transports en commun.

>> Une application mobile qui, en plus de permettre le paiement en ligne, localisera les secteurs avec des places de stationnement disponibles.

>> Des horodateurs multiservices remplaceront les horodateurs existants. Plus performants, ils simplifieront la vie tout en réduisant l’encombrement sur les trottoirs.

>> Les aires de livraisons seront équipées d’e-panneaux connectés afin d’en assurer une meilleure gestion.

>> Des capteurs connectés pour les places PMR (personne à mobilité réduite) faciliteront la localisation ainsi que l‘occupation des places.

>> Pratique

 tam-voyages.com

 montpellier.fr/stationnement

Tél : 04.67.58.55.25, numéro sans surcoût, du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30

Agence TaM 3M, Voirie Rue Frédéric Fabrèges, Cité Mion Ligne de bus n°12 – Direction Garosud – Arrêt des Pâquerettes 10 minutes à pied depuis la gare SNCF

La TaM, entreprise délégataire de service public du stationnement payant sur voirie

La Ville de Montpellier a choisi lors du conseil municipal du 3 novembre dernier, de retenir la société TaM 3M comme délégataire de service public, chargée de l’exploitation et de la gestion du stationnement payant sur voirie dès le 1er janvier 2018 et jusqu’au 31 décembre 2024, soit pour une durée de 7 ans.

Les missions de TaM

Sous le pilotage de la Ville de Montpellier, la TaM est chargée de la mise en oeuvre opérationnelle de la réforme de décentralisation et de dépénalisation du stationnement, TaM assurera :

  • la réalisation d’investissements importants destinés à moderniser le stationnement sur voirie : horodateurs, capteurs, bornes pour aires réservées, développement de systèmes d’informations,
  • la mise en oeuvre d’un système prédictif de guidage et réalisation d’un observatoire du stationnement,
  • des opérations de maintenance et de collecte des horodateurs, d’entretien de la signalétique, de gestion d’un espace mobilité, de commercialisation des produits et des services, de l’encaissement et de la gestion des recettes et des forfaits post-stationnement, de la gestion des recours administratifs préalables obligatoires, des missions de contrôle, des études et des audits.

Le changement du stationnement sur la voirie a sonné. C’est pour demain. Pensez-y quand vous garez votre véhicule dans des rues de Montpellier.

8 Comments

    1. Les résidents abonnés au service PaybyPhone peuvent continuer à régler leur stationnement à distance au mois jusqu’en avril via l’application gratuite ou le site PayByPhone
      (c’est tout ce que j’ai vu sur le site de la TAM, si ça peut aider )

  1. Bonjour petite question je travaille sur Montpellier mes n’habite pas Montpellier il y a t’il un abonnement pour les non residents merci.

    1. Certaines catégories d’artisans, de professionnels de santé et d’aides à domicile bénéficient d’une tarification adaptée apparemment, sinon je crois que c’est le tarif normal…

  2. Ras le bol des voitures garées n’importe où sur la route les trottoirs dans les virages !!!! Y a t il une fourrière à Montpellier ville propre ?????

  3. moi aussi je travaille à Montpellier mais n’habite pas Montpellier j’aimerai savoir combien coute l’abonnement pour travailler??

  4. Bonjour, vous ne pouvez pas écrire que le tarif baisse en passant de 180 à 150 euros par an alors que jusqu’à présent il était gratuit pour les résidents en zone verte ! C’est ce point qu’il faut à tout prix dénoncer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *