Occitanie : qui sera élu Entrepreneur de l’année ?

Les inscriptions pour l’édition 2018 du « Prix de l’Entrepreneur de l’Année », région Grand Sud, Nouvelle Aquitaine et Occitanie -Pyrénées-Méditerranée- sont ouvertes jusqu’au 18 mai.

Parmi ceux qui contribuent à l’économie et à la société, certains se démarquent par leur talent et leur audace, animés par une passion hors normes de créer, croître et partager. Le Prix de l’Entrepreneur de l’Année met à l’honneur, depuis plus de 26 ans, ces femmes et ces hommes, créateurs de richesse et d’emplois en France.

En 2017, ce sont 343 entrepreneurs, toutes catégories confondues, qui ont participé à ce programme; ces candidats représentent plus de 11 milliards de chiffres d’affaires, 21’000 salariés et 803 millions d’euros levés par les startups.

Dans sept régions

Le prix de l’Entrepreneur de l’année sera décerné courant septembre dans sept régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Est, Île-de-France, Nord de France, Ouest, Sud-Est, et Grand Sud, Nouvelle Aquitaine et Occitanie.

Les lauréats distingués dans chacune des régions concourront ensuite pour la cérémonie nationale, qui se tiendra en octobre à Paris.

Les critères de sélection

Pour participer au prix de L’Entrepreneur de l’année, les entreprises doivent figurer au Top 150′, palmarès annuel des entreprises françaises les plus performantes publié par le magazine L’Express, et répondre aux critères suivants :

  • L’entrepreneur doit être dirigeant de l’entreprise depuis au moins 3 ans et être actionnaire à hauteur de 10 % au minimum (directement ou indirectement) ;
  • Le capital de l’entreprise ne doit par ailleurs pas être détenu à plus de 50 % par un groupe, à l’exception des sociétés sous LBO ;
  • L’entreprise doit avoir une croissance minimum cumulée sur 3 ans de 10 % ;
  • Une rentabilité* d’au moins 3 % sur le dernier exercice (* Résultat Courant Avant Impôt).

Cette catégorie s’adresse à tout dirigeant :

  • qui est actionnaire à hauteur de 10 % minimum ;
  • dont le capital de l’entreprise n’est pas détenu à plus de 50 % par un groupe.
  • dont l’entreprise existe depuis moins de 10 ans ;
  • qui réalise un chiffre d’affaires d’au moins 1,5M€ sur le dernier exercice, ou qui a levé des fonds pour le même montant depuis la création ;

À partir de cette sélection, les experts d’EY analysent les parcours des chefs d’entreprise, leurs choix stratégiques, les données financières, les perspectives de croissance afin de constituer leur dossier de participation. Après la clôture des inscriptions, les dossiers seront analysés par les jurys régionaux puis par le jury national pour les lauréats nationaux.

Le prix de l’Entrepreneur de l’année est organisé par EY, en partenariat avec HSBC France, Verlingue, courtier en assurances, et Steelcase, leader mondial de l’aménagement tertiaire, avec le soutien de Bpifrance, et les partenaires médias L’Express et Widoobiz.

>> Pratique : les dirigeant.(e.s) à la tête d’une entreprise alliant croissance et rentabilité peuvent faire partie de ce prestigieux palmarès en soumettant leur dossier en ligne sur le site www.ey.com/fr/eoy.

Prix de l’Entrepreneur de l’année : trois sociétés de l’Hérault primées

 

1 Comment

  1. Je ne vois aucun critère social ! Uniquement des chiffres liés au business, à la levée de fonds, à la croissance économique. Quid d’un entrepreneur visionnaire qui intègrerait l’humain et un management inspirant et qui, à l’instar d’Emmanuel Faber, déclarerait : « Nous mettons fin au mode de décision pyramidal »
    « Le projet “Une personne, une voix, une action” va donner le pouvoir à nos équipes d’aller chercher l’avenir ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *