Palavas-les-Flots : une police de sécurité au quotidien exemplaire

C’est une photo qui n’est pas surprenante, mais qui par les temps qui courent -mise en oeuvre par le gouvernement de la police de sécurité du quotidien, la PSQ, oblige- revêt une importance capitale : les policiers municipaux de Palavas-les-Flots et les gendarmes de la brigade territoriale autonome posant ensemble, avec le maire de la station balnéaire, Christian Jeanjean, celui de Mauguio-Carnon, Yvon Bourrel et le capitaine Antoine Garcia, le nouveau commandant de la compagnie de gendarmerie de Lunel, dont dépendent les militaires de Palavas-les-Flots et de Mauguio.

Avec cette famille chargée de veiller sur la tranquillité et la sécurité des citoyens et des touristes, notamment l’été, étaient également réunis les sapeurs-pompiers -le Sdis 34 installe un poste provisoire en saison estivale, rattaché à la caserne de la Grande-Motte- et d’autres partenaires. C’était lors d’une récente journée d’échanges à Palavas-les-Flots, avec des rencontres très positives au final.

Liens resserrés

Les liens entre les policiers municipaux palavasiens et les gendarmes de la brigade locale se sont de nouveau resserrés et sont étroits, après un passage tendu au niveau des relations avec un officier, qui n’est plus en poste à Lunel…Le capitaine Antoine Garcia fait l’unanimité, à l’instar du commandant de la brigade palavasienne, à la plus grande satisfaction de Gilles Haddouche, le très actif chef de la police municipale de la station balnéaire. Une réconciliation durable, espèrent les intéressés.

Le cas particulier de Palavas-les-Flots attire l’attention des préfets, des colonels à la tête du groupement de gendarmerie départementale, des commandants de la compagnie de Lunel et de la brigade de gendarmerie quand ils prennent leurs fonctions ici : les habitants et les commerçants téléphonent directement au poste de la police municipale, jour et nuit, pour signaler des cambrioleurs en action, un hold up, des véhicules suspects, un incendie, des accidents de la circulation etc. Et ce 24h sur 24, toute l’année.

Policiers municipaux 24h sur 24

À Palavas-les-Flots, rares sont ceux qui composent le 17 et le 18, quand un événement se produit. Une situation sans doute unique sur le territoire. Les policiers municipaux répondent présents dans la minute. Ainsi, l’année dernière, un buraliste victime d’un vol à main armée a appelé la police municipale. Sept minutes plus tard, une patrouille localisait et neutralisait le braqueur !

« Récemment, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb est venu à Montpellier pour la mise en oeuvre de la PSQ,la police de sécurité du quotidien, qui devrait être plus proche des citoyens, être au contact direct, tout comme les gendarmes, fortement impliqués dans ce projet qui sera opérationnel dès le mois de septembre », observe un retraité de Palavas-les-Flots, très attaché à « sa police ». Il constate que, « à Palavas, l’insécurité baisse chaque année grâce au poste, véritable commissariat de police joignable 24h sur 24 les 365 jours. Ça fait longtemps que la police de sécurité existe au quotidien. Le ministre de l’Intérieur aurait été inspiré s’il était venu ici ».

Une police municipale performante exemplaire qui fait des jaloux. Ce n’est pas pour déplaire à Christian Jeanjean, le maire de la station balnéaire.

Le poste de la police municipale de Palavas-les-Flots : ouvert 24h sur 24 toute l’année. Photo Ville de Palavas-les-Flots.

1 Comment

  1. On attend la même chose à Montpellier des policiers qui fassent le ménage comme à Lunel ça serait bien pour les habitants travailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *