Motocross-supercross : le champion Greg Aranda en roue libre

Dimanche après-midi, le Gardois Greg Aranda est monté sur la première marche du podium de l’épreuve de motocross qui réunissait l’élite régionale sur la piste de Sommières. Coupe, cadeaux et bouquet de fleurs ont récompensé le champion. Le jeune pilote professionnel a surclassé ses adversaires. Mais, où va t-il s’arrêter ? Focus sur ce champion.

Quand il était enfant, dans la propriété familiale de Beauvoisin, entre Nîmes et Vauvert, Greg Aranda ne rêvait pas de devenir pompier, comme la plupart des gamins. Il avait un faible pour les motos. Et il avait à peine six ans, lorsqu’il s’est abandonné à sa passion, en enfourchant son premier Malaguti 50 cm3. Vingt après, il a réussi à faire une belle carrière au guidon de sa Kawasaki, modèle KX 450 F, au sein du team SN Motorsports.

Greg Aranda a carburé pour réussir, sans fausse route. Ses proches se souviennent de ses débuts pétaradants, au point de s’imposer comme un redoutable et performant sportif sur deux roues.

Adolescent, puis jeune adulte, il a fait vibrer sa famille, ses potes et le public, grâce à son état d’esprit fougueux et sa folie qui lui permettent d’exécuter des sauts impossibles sur les différents terrains français et européens. À 27 ans, Greg Aranda qui s’envole n’a pas encore fini de faire parler de lui.

Goût prononcé du spectacle

Il est vrai qu’il n’a pas attendu 27 ans pour se distinguer. C’est qu’il s’est fait très vite remarquer auprès des plus grands teams dès l’âge de 15 ans. Il fut repéré comme une graine de champion. Bingo ! Sa vitesse et sa technique sur la moto ont vite séduit ceux qui vont lui donner sa chance. Pilote talentueux, il a su et sait encore marquer les esprits, notamment pour son goût prononcé du spectacle, comme les spectateurs ont pu le constater encore le week-end dernier à Sommières.

Sous con casque, Greg Aranda fait vibrer tous les amoureux de ces courses, qui font grimper l’adrénaline. Mais, sport spectaculaire et dangereux oblige, Greg Aranda a multiplié les chutes, la plupart sans gravité, quelques unes un peu plus sérieuses, le privant de quelques belles courses. Blessé, mais pas vaincu, toujours plus fort dans sa tête et ses jambes, Greg n’a pas remisé son engin au garage. Et en dépit de ses blessures consécutives, il n’a pas démissionné, moral de fer oblige.

Parcours européen

Il a alors décidé d’orienter sa carrière vers un parcours européen en s’alignant au championnat allemand de motocross et de supercross dans lesquels il brille en remportant de multiples victoires et titres de champion. Ainsi, cela lui permet aujourd’hui de détenir un grand palmarès en Allemagne.

Depuis deux ans, Greg Aranda a décidé de retrouver sa terre natale pour étoffer son palmarès. Avec succès, puisqu’il est au top : il a été sacré champion de France Elite Motocross en 2016, titre déjà décroché avec panache quatre ans plus tôt. L’année 2017 aura été moins bonne, le jeune gardois s’est montré effacé sur les pistes régionales. C’était un mauvais passage, comme l’atteste cette magnifique victoire dimanche à Sommières.

Un succès synonyme sans aucun doute d’une saison prometteuse. Greg Aranda est, incontestablement en roue libre. Il devrait confirmer son excellente forme mentale et physique, dès ce dimanche 18 mars, lors d’une compétition nationale à Gueugnon, en Saône-et-Loire. Ses plus fidèles supporters et supportrices feront le déplacement, « la Marine » en tête !

>> Un brillant palmarès : 2004 : champion de France cadet. 2008 : 3eme du championnat de France élite. 6eme du grand prix de France. 2009 : vice-champion de France élite, vice-champion d’Europe de supercross. 2010 : champion d’Europe de supercross, vainqueur du supercross international de Paris-Bercy. 2011 : vice-champion de France de MX élite. 2008 et 2012 : 4ème au championnat de France élite motocross. Nombreux Top 10 en MXGP. 2009 et 2013 : champion SX d’Allemagne. 2010 et 2014 : vainqueur du SX international de Dortmund, champion d’Allemagne de supercross. 2011 et 2015 : champion d’Allemagne de supercross. 2012 et 2016 : champion de France élite motocross.

2018 marque le grand retour du champion gardois sur les podiums. Ses concurrents qui lui collent à la roue sont prévenus.

Une coupe, des cadeaux et des fleurs pour sa victoire dimanche à Sommières. Photo JMA. Métropolitain.
Sous son casque, Greg Aranda brille sur les pistes françaises et européennes. Photo D.R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *