SNCF : Pâques sans train de Montpellier à Nîmes et de Béziers à Narbonne

Chantiers exceptionnels obligent, il n’y aura aucun train en circulation durant le long week-end de Pâques, entre les gares SNCF de Montpellier et de Nîmes, ainsi qu’entre celles de Béziers et de Narbonne. On vous dit tout.

Les travaux d’envergure de la suppression du passage à niveau numéro 33, sur la route de Mauguio -RD 32- à Baillargues vont entraîner l’arrêt complet de tous les trains de voyageurs et l’interdiction de circulation des véhicules, du samedi 31 mars dès 14h, au lundi 2 avril prochains inclus, à 14h.

« Il s’agira de remplacer le passage à niveau par un pont-ferroviaire, la nouvelle voie ferrée passera au-dessus de la route et de réaliser les nouveaux accès routiers depuis la RN 113, dans la traversée de Baillargues vers Mauguio, autour de la gare du pôle d’échanges multimodal -PEM- de Baillargues », indiquent Jacques Rascol, directeur régional de la SNCF Mobilité et Pierre Boutier, directeur de la SNCF Réseau Occitanie.

110 agents sur le pont

Le chantier sur ces trois jours de fêtes pascales sera spectaculaire : après le démontage du tronçon de la voie ferrée, il faudra faire un grand trou pour implanter l’ouvrage d’art qui est déjà construit sur le site, puis avec de puissants engins spécialisés commandés électroniquement, le pousser jusque dans le trou et le poser, avant d’installer les rails. Un épisode phare dans la suppression de ce passage à niveau, un des points noirs du département.

110 agents seront sur le pont jour et nuit, pour ce week-end pascal. Après l’aménagement complet de la RD 32, l’axe Baillargues-Mauguio, notamment le passage sous le pont-ferroviaire, la mise en service sera effective au mois de septembre prochain.

9,5 M€ investis

180 trains de voyageurs et de fret et 5 000 véhicules transitent chaque jour sur ce passage à niveau qui a déjà été le théâtre d’accidents, dont des mortels. Il figurait sur la liste noire prioritaire des passages à niveau à supprimer sur le territoire, 150 au total, dont 5 en Occitanie. Des études seront lancées pour la suppression de passages à niveau n° 288 à Agde -proche de la gare SNCF- et à Castelnau-le-Lez -n°39- proche de la station de tramway Sablassou.

Une liste qui vient d’être réactualisée après la tragédie survenue entre un train express régional -TER- et un car scolaire récemment au passage à niveau de Millas, dans les Pyrénées-Orientales. « La suppression d’un passage à niveau coûte entre 10 M€ et 15 M€. Le chantier de Baillargues s’élève à 12 M€. Il s’inscrit dans un vaste programme de modernisation du ferroviaire, cofinancé par l’État, la Région Occitanie, le conseil départemental de l’Hérault, Montpellier Méditerranée Métropole, la Ville de Baillargues et SNCF Réseau, avec 9,5 M€ qui ont été injectés », relèvent Jacques Rascol et Pierre Boutier.

Des chantiers importants sont en cours pour moderniser les lignes Toulouse-Tarbes, Carcassonne-Castelnaudary, Carcassonne-Lioux -les 25 kilomètres de rails seront entièrement remplacés- et pour supprimer le passage à niveau n°19 à Muret, en Haute-Garonne.

Montpellier-Nîmes : opérations nocturnes

La ligne Montpellier-Nîmes, au coeur de la transversale Sud, est la plus fréquentée de la région Occitanie -Pyrénées-Médirerranée- et nécessite une attention quotidienne. Ainsi, grâce à l’utilisation d’un train-usine, 1 km de voie est refaite chaque nuit, ce qui permet au trafic de reprendre normalement tous les matins.  51 km de voie sont modernisée actuellement, ce qui mobilise 450 agents. SNCF Réseau a débloqué 135 M€ pour ce chantier.

Les opérations nocturnes se poursuivront du 1er octobre au 28 décembre prochains entre les gares SNCF de Montpellier et de Nîmes.

Deux nouvelles gares LGV

L’avenir s’inscrit également avec la construction de deux nouvelles gares LGV sur le Contournement de Nîmes-Montpellier -CNM-, celle de Sud de France, à la Mogère, en limite des communes de Montpellier et de Lattes, celle de Nîmes-Manduel-Redessan. La gare Sud de France sera inaugurée samedi 7 juillet prochain, avec les premiers TGV. Une part importante de trains -26 au total- basculera de la gare SNCF Saint-Roch à Montpellier vers celle de Sud de France.

Dans le Gard, à l’Est de Nîmes, le chantier de la gare TGV sera lancé au printemps pour sa mise en service fin 2019. Elle sera sur deux niveaux, avec les TER au rez-de-chaussée, les TGV et les Intercités à l’étage.

« Escale à Sète » : 5 € le billet

À l’occasion de l’arrêt du trafic des trains durant le long week-end de Pâques, la SNCF va tester la nouvelle ligne du Contournement Nîmes-Montpellier, avec quelques TGV qui circuleront dans les deux sens jusqu’à la gare de Sète, en plein événement maritime et festif de la cinquième édition d’Escales à Sète.

Pour l’occasion, le billet aller-retour des TER pour se rendre à Sète sera mois en vente dès le 19 mars au tarif de 5 €. Pour se rendre à Escale à Sète, Il y aura un train par heure, chaque jour sur la ligne Montpellier-Béziers, soit 32 TER et 15’000 places.

« Du samedi 31 mars au lundi 2 avril inclus, on rendra ainsi service à des centaines de  voyageurs, même si le trajet sera un peu allongé que celui habituel. Il s’agira pour nous d’expérimenter la nouvelle ligne », se félicite Jacques Rascol.

Pierre Boutier prévient que, « pour suppléer l’absence des trains pendant ces trois jours entre Montpellier et Nîmes, il n’y aira pas de bus, car, il est impossible techniquement de mettre en place une flotte gigantesque. Il y aura uniquement des bus réservés aux abonnés de la SNCF ».

Entre Béziers et Narbonne aussi

Le trafic des trains sera également interrompu durant le week-end de Pâques entre les gares SNCF de Béziers et de Narbonne, pour permettre, d’une part, la consolidation du tunnel de Malpas et le remplacement des rails sur 800 mètres, d’autre part, la construction de deux ponts-rails à Béziers et à Coursan.

Un conseil aux usagers qui comptent prendre un train, par exemple entre Avignon et Perpignan, ou Avignon-Toulouse pour le long week-end de Pâques : il convient de s’informer dès maintenant des conditions des déplacements qui seront cahotiques, en raison de la fermeture des lignes entre les gares de Nîmes et de Montpellier, puis entre Béziers et Narbonne. Leur intérêt sera de voyager avant 14h le samedi 31 mars et de revenir après 14h, lundi 2 avril. C’est valable dans les deux sens, bien sûr.

La direction régionale de la SNCF de Montpellier met en place un dispositif d’informations musclé pour prévenir les voyageurs qui préfèrent le train. Des messages sont distillés depuis hier dans tous les trains de voyageurs, des affiches sont placardées dans toutes les gares, où des annonces sont faites régulièrement.

>> Pratique. TER Occitanie : 0800 31 31 31. Application mobile à télécharger gratuitement. Compte Twitter : @TER_occitanie

https://www.ter.sncf.com/occitanie

Horaires Chantiers Paques 2018 Horaires Chantiers Paques 2018

Jacques Rascol et Pierre Boutier devant la carte des futurs chantiers en Occitanie. Photo JMA. Métropolitain.

4 Comments

  1. Bonjour Pourrez vous me dire si je peux faire Montpellier Bordeaux aller vendredi 30 mars retour lundi 2 avril Vu que le TER passe par Béziers et Nimes … merci infiniment de votre réponse

    1. Bonjour, vous avez tous les contacts SNCF en fin d’article, ils vous renseigneront.

    1. Bonjour, ce week-end, il y a des trains. Lisez l’article, c’est pour le week-end de Pâques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *