Montpellier-Sète : Emmanuel Macron lancera le Pass Culture

EXCLUSIF MÉTROPOLITAIN. Selon une source proche de l’Élysée, croisée ce vendredi à la mi-journée avec une source bien informée à Montpellier, le Président de la République, Emmanuel Macron effectuerait une visite officielle vendredi 16 mars prochain. Reste que cette date n’est pas encore définitive. Elle sera confirmée, ou non, la semaine prochaine.

Le chef de l’État devrait se rendre à Montpellier, notamment dans l’Écusson et à Sète. Quelques semaines à peine après le séjour de Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, venu lancé officiellement la Police de sécurité du quotidien ,la PSQ, Emmanuel Macron viendra mettre en oeuvre le dispositif du Pass Culture, testé dans l’Hérault, jusqu’en septembre.

Philippe Saurel enchanté

Voilà une visite qui va enchanter Philippe Saurel, le maire de Montpellier et président de la métropole qui souhaite échanger de nouveau avec Emmanuel Macron, sur divers sujets brûlants. Selon nos informations, le Président de la République aurait fait passe une consigne ferme à la direction nationale de La République en marche, LREM : ne pas toucher à Montpellier pour les prochaines élections municipales à Montpellier. En clair, ne pas mettre un candidat face au maire…

C’est la préfecture de l’Hérault qui pilotera ce déplacement dans l’Hérault, avec les services de l’Élysée.

Le Pass Culture

Proposition phare du candidat Macron, le Pass Culture aura pour objectif de réconcilier les jeunes de 18 ans avec les activités culturelles. D’une valeur de 500 euros, il sera disponible via une application mobile géolocalisée.

Pour correspondre au mieux aux habitudes des jeunes générations et notamment des « millenials », cette tranche d’âge ayant grandi avec les nouvelles technologies, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé que le Pass Culture allait être disponible sous la forme d’une application mobile. Cette dernière sera géolocalisée et permettra à ses utilisateurs d’accéder à des offres culturelles près de chez eux. Il ne sera donc pas question de chèque ou de bon de consommation.

Mais alors quelle formes de culture privilégier ? Est-ce qu’un abonnement à des plateformes telles que Netflix ou Deezer sont envisageables grâce au futur Pass culture. En Italie où la mesure existe déjà, une majorité des jeunes concernés en avaient profité pour s’offrir de la musique en ligne. Devant le conseil d’orientation du Pass culture mardi, la ministre précise seulement qu’elle souhaite mettre en avant des «  pratiques et des expériences et pas seulement de la consommation culturelle ».

Le dispositif lancé en septembre

L’application sera testée dans un premier temps dans quatre départements : la Seine-Saint-Denis, l’Hérault, le Bas-Rhin et la Guyane, avant d’être définitivement mise en place pour la rentrée de septembre. La cible visée ? Les 800 000 jeunes Français de 18 ans.

Le coût de la mesure est estimé à 400 millions d’euros par an avec un financement qui reste encore flou puisque réparti entre l’Etat et les différentes institutions culturelles : musées, cinémas, salles de spectacle etc.

3 Comments

  1. Si c’est la préfecture qui s’en occupe , il vaudrait mieux qu’il ne neige pas sinon Jupiter n’est pas prêt d’arriver …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *