Faculté de lettres de Montpellier : blocus levé, reprise des cours

Les cours ont repris jeudi après-midi après la levée du blocus à la faculté de lettres, UM3, à Montpellier. Une assemblée générale s’est tenue en effet, à l’issue de laquelle une large majorité de participants a voté contre le blocage de l’université Paul-Valéry.

Le mouvement s’est essouflé

Depuis des semaines, la faculté de lettres tournait au ralenti après l’occupation régulière de l’amphi A et un blocage de l’université. Des anti-Parcoursup qui voulaient faire pression sur la direction pour demander le retrait des quotas locaux et dire non à la sélection décidée par chacune des universités.

« C’est un vote responsable, car interdire l’accès aux bâtiments aboutit à faire fuir les étudiants et les personnels » explique Patrick Gilli, président de l’Université, qui se réjouit de cette décision.

Rattrapage de cours

On y trouvait des grilles cadenassées, des tables et des chaises, ainsi que des barrières placées aux entrées des salles du campus. De nombreux cours ont été perturbés, voire annulés à l’UM3 pour les 20’000 étudiants du campus. De quoi soulager les non-grévistes qui voyaient leur emploi du temps bouleversé.

« À l’heure qu’il est, le calendrier du semestre, moyennant des rattrapages de cours, n’est pas menacé ; il l’aurait été assurément, si le mouvement avait duré. Les examens auraient été décalés en juin ou juillet avec tous les désagréments induits », analyse le président de l’UM3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *