MHB / Ligue des Champions : victorieux de Leon (20-19), Montpellier en 8e

Montpellier recevait Leon pour valider son ticket pour les 8e de finale de la Ligue des Champions. Après le succès au match aller en Espagne (28-24), le MHB l’a emporté 20 à 19 dans un palais des sports René Bougnol survolté. Les Montpelliérains poursuivent l’aventure européenne et retrouveront au prochain tour Barcelone (Aller 24 ou 25 mars à Montpellier et retour 31 mars ou 1er avril).

Après plusieurs minutes d’observation, Montpellier prenait rapidement les commandes du match pour ne jamais les lâcher (3-1, 4′ / 6-3, 9′ / 7-4, 14′). Les Montpelliérains montraient plus de facilité à trouver le chemin des filets. Richardson dynamitait la défense espagnole quand Guigou et Causse virevoltaient comme à leur habitude. Leon multipliait les circulations de balle quand les attaques montpelliéraines étaient plus tranchantes. Malgré tout, les hommes de Patrice Canayer ne parvenait pas à creuser l’écart. Leon revenait à deux buts (10-8, 22′) avant que débute le show Gérard. Le gardien montpelliérain profitait de la sortie de son homologue pour y aller de sa contribution au score (11-8, 24′) et réalisait dans la foulée trois arrêts consécutifs (8 dans la première période). Il se permettait au passage une interception au milieu de terrain et était bloqué aux 6 mètres avant de pouvoir tenter sa chance. Truchanovicius et Mamdouh offrait une marge plus grande avant de rentrer au vestiaire (13-8).

Leon revient

Sans trembler, Montpellier conservait cette avance malgré la bonne prestation de Cupara. Sûrs de leur fait et dans une salle surchauffée, les Montpelliérains ne semblaient pas inquiétés. Des garçons comme Bingo, Soussi et Fabregas, qui faisait son retour au palais des sports René Bougnol après 4 mois, trouvaient du temps de jeu. Bien sûr loin de son niveau, l’international français retrouve progressivement ses marques sur le terrain. Cependant, les nombreux échecs au tir des montpelliérains permettaient à Leon de grignoter son retard avant de revenir (17-15, 17′ / 17-16, 18′ / 18-18, 21′). Marques donnait même l’avantage aux siens (18-19, 25′). Patrice Canayer remettait alors de l’ordre dans son équipe. Portner remplaçait Gérard tandis que Richardson, Bonnefond et Guigou revenait sur le parquet. Kavticnik, peu employé en première période se révélait particulièrement précieux dans les derniers instants pour conserver la suprématie montpelliéraine. Le MHB s’impose finalement 20 à 19.

Réactions d’après-match

– Rafael Giujosa Castillo (entraîneur de Leon) : « Félicitations à Montpellier pour la qualification. C’est un plaisir de venir ici, une des places fortes du handball. Merci au club et au public pour l’accueil. Il ne fallait pas que l’on joue rapidement comme à Leon sinon cela aurait été à l’avantage de Montpellier. On est des guerriers et on est venus en essayant de créer une surprise. On a eu des problèmes avec des joueurs majeurs et cela a pesé dans la balance. On a fait de notre mieux contre une très grande équipe ».

– Sebastian Simonet (joueur de Leon) : « On a tout donné et tout essayé. On a joué contre une des meilleurs équipes européennes. Ils ont un excellent état d’esprit. On a fait deux matchs en produisant du très bon handball. On a aucun regret ».

– Patrice Canayer (entraîneur de Montpellier) : « Félicitations à mes joueurs pour la qualification et le parcours réalisé. Ce n’est jamais neutre. Le match retour du prochain tour sera notre 200e match en Ligue des Champions. On rejoint une famille de 5 ou 6 clubs, c’est donc une vraie référence. J’étais content de jouer Leon mais inquiet car c’est toujours très compliqué. Cette double confrontation n’a pas failli a la tradition. Il y a eu de la bagarre à tous les niveaux. Sur les deux matchs, on s’aperçoit que l’on est une équipe avec certains éléments jeunes dans la tête. À Leon on a gâché à la fin de match. Ce soir on tenait le match jusqu’à la 35e minute. Après on a fait preuve de suffisance, de panique et de fébrilité. Il y a un manque de conscience chez certains joueurs de ce qu’est la Ligue des Champions. Aucune équipe ne se laisse aller et je regrette d’avoir pris des risques en relançant certains joueurs. Il faut tirer toutes les expériences pour être meilleurs au prochain tour ».

– Michael Guigou (joueur de Montpellier) : « On est contents de la qualification. C’est un long chemin pour se retrouver là et l’on a toujours en 16e un adversaire coriace. J’étais très heureux de retourner à Leon car ils savent très bien accueillir. C’était deux matchs de haut niveau. Ce soir, ils nous ont donné du mal. On verra par la suite qui on va affronter. C’était une semaine particulière où on jouait beaucoup de chose. Il y a de bonnes choses mais cela nous a montré ce qu’il fallait travailler. Il faut se reprendre en championnat et assurer la qualification en coupe face à Saint-Raphaël. Encore bravo à Leon qui s’est donné à fond ».

Montpellier : Gérard (12 arrêts – un but), Portner (un arrêt) – Simonet, Causse (2), Truchanovicus (2), Bos, Guigou (cap. 3), Richardson (4), Kavticnik (6), Bonnefond (1), Faustin, Fabregas, Bingo, Afgour, Soussi, Mamdouh (1).

Ademar Leon : Biosca (3 arrêts), Cupara (9 arrêts – un but) – Simonet (1), Vejin, Garcia Lorenzana, Carou, R. Perez (4), Pineiro (5), Vieyra (1), Fernandez Alonso, Fernandez Fernandez (2), Marques (5), G. Perez, Pesic, Costoya, Casqueiro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *