Neige dans l’Hérault : et maintenant place à la polémique

Le département de l’Hérault a été frappé de plein fouet par d’abondances chutes de neige, un épisode fort qui n’a pas épargné Montpellier, les communes de la métropole, les transports urbains, les autoroutes et réseau secondaire. Avec jusqu’à 40 centimètres de manteau blanc selon les endroits, y compris en ville, l’Hérault s’est retrouvé complètement paralysé. Une telle situation de caprices célestes n’était pas survenue depuis trente ans. Alors que des commerçants font le bilan après de nombreux effondrements de toits et de bâches dans des bars, restaurants et enseignes importantes, alors que le trafic a repris sur l’A9, A75, A750, que le tramway et les bus repartent petit à petit, l’heure est désormais à la polémique. Réactions et analyse, à l’heure où un beau soleil est de retour.

>> Pourquoi une alerte rouge tardive ?

De nombreuses voix s’élèvent ce vendredi pour dénoncer l’absence d’anticipation majeure de la part de tous les services concernés. Tous pointent ce qui apparaît comme un dysfonctionnement de la part de Météo France : pourquoi l’alerte à la vigilance rouge a t-elle été déclenchée seulement jeudi ? La situation catastrophique ayant débouché sur les 2 000 passagers de véhicules coincés de très longues heures dans leurs véhicules aurait-elle pu être évitée si l’alerte rouge avait été lancée dès mercredi, en lieu et place de la vigilance orange ?

Météo France n’a t-il pas mesuré mardi soir et mercredi matin l’importante du phénomène dans l’Hérault ? On notera que Météo France n’est pas la seule à n’avoir pas vu venir cette neige en abondance, pas un seul des autres prévisionnistes, du moins ceux qui se présentent ainsi sur une multitude de pages sur les réseaux sociaux n’avaient prévu un épisode aussi important.

En effet, tous annonçaient trois jours avant des chutes de neige de l’ordre de 5 cm à 10 cm pour mercredi matin, avec un redoux l’après-midi. Ils ont fait tout faux. Sans leur jeter la pierre -ou plutôt une boule de neige, ça fait moins mal !-, ce dysfonctionnement confirme que la météo n’est pas une science infuse.

>> La réaction de notre expert Loïc Spadafora d’Agate Météo

« Arrêtons de chercher des responsables à cette pagaille générale depuis hier matin. Cet épisode neigeux a été cerné avec presque une semaine d’avance par divers services de météorologie, dont bien évidemment et surtout celui dans lequel je suis employé depuis maintenant 6 mois.
Nous n’avons pas manqué de communiquer intensément au travers de l’ensemble des médias locaux, dont viàOccitanie ,NRJ, Métropolitain et Médiaterranée en annonçant un important épisode neigeux en plaine, et ce depuis au moins 5 jours, en affinant quotidiennement les prévisions, qui (certains diront-ils « pour une fois ») ce sont avérées exactes.
D’ailleurs, je passe la série de commentaires où l’on s’est fait traiter de charlatans, de bandes d’incapables etc… La météorologie n’est pas une science exacte et ne le sera jamais.
Est-ce que les citoyens, dont ceux qui ont des impératifs de déplacements, se sont pour autant diriger dans des magasins tels que Norauto (pour n’en citer qu’un) afin d’équiper leur véhicule en pneus neige ou chaînes ? …

Est-ce que pourtant – et malgré une vigilance météorologique déclenchée à 16h00 ce mardi par les services de météorologie institutionnelle (donc suffisamment tôt pour un événement débutant le lendemain à 9h du matin) – les automobilistes ont renoncé à leurs déplacements ? …

« Oui mais vous aviez dit 10 cm et il est tombé 15 cm » : quelle est la différence pour les conséquences ? 5 cm de moins et du coup on aurait pu tous rouler tranquillement ?…Il était clairement mentionner dans mes bulletins que « dans ce type de configuration météorologique, la neige pourrait tomber de A à Z sur les agglos de Nimes et surtout Montpellier,  » et ce fut finalement le cas pour Montpellier. Il y a peut être eu des dysfonctionnements au niveau des services de l’Etat, puisque j’ai moi même constaté que le réseau routier secondaire n’a pas suffisamment été traité (déneigement) avant la fin de journée. Mais comment gérer quand 100% du département est concerné par la neige ? Les moyens dont nous disposons ici sont sans doute insuffisants pour faire face à un tel épisode neigeux.

Quant au réseau principal (autoroutes et nationales), il aurait fallu interdire TOTALEMENT la circulation dès mardi soir 22h ou mercredi matin 6h pour éviter de se retrouver avec 2 000 personnes isolées dans leur véhicule pendant de trop nombreuses heures, surtout pour des familles accompagnées d’enfants en bas âge (autoroute A9), en fermant TOUTES les entrées. Mais la encore, il y a un enjeux financier pour les autoroutes…Et quand bien même l’accès aurait été interdit, les automobilistes se seraient retrouvés bloqués aux entrées des différents axes et la conclusion aurait été la même.

Nous avons tous une part de responsabilité dans cette pagaille. Peu importe la couleur de la vigilance et et le niveau de communication, nous n’empêcherons jamais un automobiliste en excès de confiance  de prendre son véhicule (non équipé) pour aller faire 10 ou 50 km sur des chaussées enneigées par des chutes de neige tombant avec une température de -3°C au sol. Celui qui d’ailleurs finira par te doubler à 70 km/h pour se retrouver dans le fossé au virage d’après. Eh oui, la neige ça glisse.

Heureusement que ces épisodes neigeux ne se produisent qu’en moyenne tous les  10 ans. Parce qu’à mon sens : ce sera exactement la même pagaille au prochain épisode neigeux de ce type, peu importe les moyens qui seront engagés.

Pourquoi ?

–> Tout simplement parce que la majorité des habitants de cette région out oublié que même en MÉDITERRANÉE, il peut neiger autant que dans le Nord de la France, c’est juste moins fréquent. Aussi, les départements ne vont pas investir des milliers d’euros pour acheter 60 ou 100 véhicules de déneigement qui serviront 3 fois tous les 10 ans.

Travaillons plutôt sur la culture des risques météorologiques en France et sur les moyens de prévention associés. Ce message n’est que personnel et n’engage personne d’autre que moi. Vous le savez, ma passion pour la météorologie ne cessera jamais« .

>> Philippe Saurel en colère

Ce vendredi matin, Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la métropole ne décolère pas : il dénonce le flux ininterrompu et très élevé de poids-lourds et de camions d’autres gabarits dans les artères de Montpellier et les routes de la métropole, depuis que l’A750 a été rouverte.

Ces camions étaient stockés depuis mercredi soir entre Lodève et Juvignac. Depuis hier soir, des centaines de poids-lourds et autres camions ont été autorisés à repartir et rejoignent l’A9, réseau également encombré, provoquant une nouvelle grande pagaille, perturbant le trafic des voitures et le travail de déneigement des engins de la Ville et de la métropole.

De très nombreux habitants dressent un constat et s’interroge : pourquoi n’a t-on pas vu de chasse-neige sur les routes enneigées ? Pourquoi le salage est-il intervenu tardivement ? En clair, il n’y a pas eu de moyens déployés à la hauteur de la situation exceptionnelle.

Selon des chiffres communiqués par la Ville et la métropole de Montpellier, 90 tonnes de sel ont été déversées sur 900 km de routes. Sept déneigeuses ont été mobilisés. Selon Luc Albernhe, un élu de Philippe Saurel, 7 tonnes de sel ont été déversés uniquement dans le centre-ville de Montpellier.

>> Le préfet a survolé l’autoroute A9

Le préfet de l’Hérault, Pierre Pouëssel et un officier des sapeurs-pompiers du Sdis 34 ont survolé jeudi matin l’autoroute A9 et l’agglomération de Montpellier pour se rendre compte de la situation. Des dizaines d’occupants de véhicules immobilisés notamment sur des aires de repos étaient encore bloqués. Ils ont mal vécu cette réalité, notamment ceux qui avaient des enfants et des personnes âgées vulnérables à bord. L’hélicoptère n’est pas passé inaperçu : il a pris en charge, puis ramené le préfet sur la place Royale des Jardins du Peyrou, ce qui n’a pas manqué d’étonner de nombreux badauds présents.

>> À LIRE dans la journée : le bilan des interventions des sapeurs-pompiers du Sdis 34 et l’explication du phénomène, dont le dernier en date remonte à trente ans.

Grosse pagaille sur l’A9 jeudi. Photo Fabien Brumard.
Un hélicoptère du Samu 34 dans la neige au CHU Lapeyronie, à Montpellier. Photo JMA. Métropolitain.
Une ambulance des pompiers en intervention. Photo Sdis 34.

21 Comments

  1. un article qui a le mérite de l’objectivité et de remettre les pendules à l’heure: « et moi, et moi, et moi… je n’ ai vu personne venir à mon secours… » . Le Français est râleur, et ce n’est jamais de sa faute : mais que fait le Roi?
    Peu-être que les décisions des cellules de crise ont eu du mal à être appliquées,mais la première de ces cellules concerne nos propres cellules grises.
    N’est-ce pas à chaque occupant de dégager le trottoir devant son domicile?

  2. Rendons obligatoire les chaînes dans les véhicules.. pour les voitures et les camions.Avec un équipement adapté il n’y aurait jamais eu cette pagaille.

    1. Nous confirmons : en tant que professionnel, nos véhicules de livraison étaient équipés de chaines neige et non eu aucun problème pour rentrer au dépôt.
      Nous équipons également tous les véhicules du SDIS 34 qui ont pu circuler sans problème.
      Nous sommes basé à Mireval pour ce qui veulent s’équiper et éviter de se retrouver un jour bloqué.

  3. Très bon article et commentaire sur la situation.
    Oui les premiers responsables c’est nous tous.
    Il ne fallait pas prendre sa voiture, moi le premier.

  4. Encore un un article intéressant inutile, qui représente oppenheimer comme d’habitude les annonces de météo France, de la mairie, et de la Préfecture!
    Tu aurais du aider les sans abris au moins tu aurais été utiles!

    1. Mes félicitations, donne ton nom et ton prénom, t’es vraiment un grand courageux.

  5. On avait les DDE, elles ont été disloquées; on avait des communes, elles sont vampirisées par les agglos et les métropoles. Pour les voitures on avait des roues de secours et des chaines, exit tout cela pour diminuer le poids. Tout cela pour montrer que le libéralisme économique tire tout vers le bas et pas seulement les couts… Faire mieux c’est possible avec du collectif spécialisé pas des généralistes. Dernièrement j’ai amené des déchets verts dans un centre de tri pour m’entendre dire que les bennes étaient pleines. contestation à la métropole: AUCUNE REPONSE… Payez des impots on vous ignore et si cela fonctionne mal c’est de votre faute!!! Le service public n’est pas en cause car en l’occurence c’est le privé qui gère le centre de tri : NICOLLIN. Et tout est sur le même crédeau ; EDF, La Poste, La SNCF, La Santé, L’enseignement. On vire des fonctionnaires pour baisser les couts et perdre tous les acquis d’un pays qui fonctionnait bien et que l’on nous enviait. Justement l’envie a aiguisé l’appétit des financier qui font tomber un à un les services pour se les approprier sans notre aval…

  6. ce fût le bordel.
    Dans le passé, il y avait une cellule de crise qui se trouvait à la préfecture, aujourd’hui est-ce que cette cellule etait en fonction?
    Je pense que non.

  7. ENTIEREMENT OK avec « Laborde » Oui il n’y a qu’à voir les problèmes avec La Poste…. depuis qu’elle est privatisée , avec le téléphone depuis que France Télécoms n’existe plus, avec EDF, les Hopitaux, la Santé, l’Enseignement & très prochainement la SNCF…. et il y en aura d’autres ….Oui, il n’y a que le « fric » qui compte

  8. Tellement vrai, ces gens qui ralent et cherchent les problèmes toujours, partout. Insupportable. Le problème c’est eux (ils ont pas compris ça).
    Ils l’avaient dit! mais comme tu as toujours des gens (qui se pensent) plus forts, plus intelligents plus incroyables que les autres, et qui non seulement gênent les vrais urgences, bloquent la route et roumeigue après qu’on les ait abandonné.
    Quand on dit faut pas y aller faut pas y aller! Ou sinon tu n’avais qu’à t’equiper ou acheter tes équipements si tu es si indispensable et incroyable que ça à la société (comme les médecins, infirmiers, ambulanciers, pompiers qui eux le sont…)Si tu y vas ne viens pas te plaindre et n’attends pas que quelq’un vienne te chercher en plus! (Qui lui devra se mettre en danger pour toi et ta bêtise)

    M’énerve ces gens….

  9. Solidarité ! Ce mot que l’on voit toujours en avant pour des causes du style : aide aux migrants. Nos petits vieux sont restés bloqués hier à Montpelier et sa région, pas au milieu de la Méditerranée !

  10. Pour moi, la plus grande faute de l’épisode vient encore une fois de notre préfet. Chose que Saurel ne l’avoue pas, pourquoi?

    Rappelez vous il y a quelques années, lorsqu’il y est tombé 299,5mm de pluies à l’aéroport de Montpellier. Ils ont lancée l’alerte rouge juste pour Montpellier, qu’alors tout le centre hérault était sous les eaux, des lycées étaient bloqué au monde cause de routes inondées etc… . Tandis que le département du Gard eux avaient suspendu dès le matin les transports scolaires, le préfet préfère faire sortir les étudiants et lycéens à 1h du terme des inondations, qui par la suite vous connaissez l’histoires, plusieurs lycéens étaient proche de la mort suite à la montée des eaux une heure plus tard dans l’agglomération des Montpellier obligeant l’intervention de pompiers/hélicos.
    Bref…

    Pensant qu’à Montpellier, là il y a eu tout faux.
    Comme pour l’alerte rouge tardif d’il y a quelques années, les prévisions étaient déjà alarmiste et pas que de la veille pour le département !

    – Pourquoi interdire à 7h les poids lourd de circulation sur les autoroutes, sachant qu’ils n’étaient même pas au courant avant, sachant que personne les empêche de rentrer dans les autoroute, sachant qu’ils étaient au courant en plein milieu de l’autoroute avec les panneaux d’affichage rien d’autre .. Et qu’il n’y a personne qui les fait sortir. Surtout que la décision a été faites une minute avant et non la veille.

    – Les agents de la DDE, et de vinci autoroute étaient nul part hormis ceux qui roulaient sur des saleuses, auquel certaines saleuses n’avaient ni pneu neige ni chaîne ni rien empêchant notamment de salée la taillade sur l’A 750, des endroits sur l’A 75 etc selon de nombreux témoignages. Auquel la communication fût grande, car c’était toujours un véhicule de la gendarmerie qui bloque la continuation des autoroutes, et non des gens de Vinci ou de la DDE. Auquel il y a aucune communication tel que sortie obligatoire à la sortie d’avant, ou bien autoroute fermée etc .. ni rien concernant les bouchons ! C’est la gendarmerie qui a tout fait même pour les accidents c’était les seuls à intervenir avec les dépanneuses !

    – Aucune communication du service de préfecture etc, car seul les radios locales tel que France bleu hérault notamment qui communiquaient par rapport aux routes ! Ou bien des pages de réseaux sociaux du département ou de la région qui ont bien assuré aussi. Alors les gens qui sont dans la voiture Mercredi dans la journée étaient au courant de rien.
    Heureusement que les communes ont tout fait pour les aidés, évidemment les routes étaient meilleur dans les villages ou villes que sur les autoroutes. Contrairement à vinci autoroute, le gouvernement ou bien la préfecture qui ont préféré rester à la maison au chaud.

    – MétéoFrance l’a bien dit, l’hypothèse de l’alerte rouge était déjà communiquer depuis Mercredi 12h00, sauf la préfecture ne voulait pas nous mettre en alerte rouge (comme il y a quelques années ce que j’ai cité au dessus). Compte tenu de la situation de Montpellier le soir même, le préfet à ensuite accepter l’alerte rouge QUE POUR MONTPELLIER (et son agglo). Une alerte rouge est mise uniquement si accord entre MF et la préfecture.

    Et je peux cité d’avantage.

    Bref, également on voit bien les médias : Montpellier, Montpellier .. par contre les inondations dans le Sud Ouest du département, ou la neige ailleurs de Montpellier tchi.

    Heureusement que nous étions en vacances scolaire sinon ça aurait été la catastrophe.

    Nous pouvons remercier la gendarmerie qui ont tout fait pour la sécurité des automobilistes, car sans eux les conditions routiers et autoroutiers étaient pire, c’était eux qu’on voyait partout sur l’autoroute. Egalement les pompiers qui ont fait ce qu’ils ont pu. Aux services techniques des villes/villages pour leur travail, et solidarité. Et les radios, réseaux sociaux et sites locales/locaux qui ont beaucoup aider la population.

  11. Je suis native du haut-Doubs où j’y ai vécu 40 ans, la neige je la connais depuis toujours. Certes on l’a 4 a 6 mois dans l’annee alors en novembre on s équipe pneus contacts. Les instances sont prêtes deneigeuse saleuse etc…. chaque personne déblaie devant chez elle afin de permettre aux piétons de circuler. Alors quand je vois tous ces gens qui ralent pour 10 cm de neige ça me fait rire’ hier ai acheté une pelle à neige pour pouvoir permettre aux gens de mon immeuble de sortir. Pouvez vous comprendre que les instances ne peuvent équiper la région de saleuses et deneigeuse pour 1 jour tous les 10 ans. En 1978 je suis venue dans le midi 10 cm de neige à Avignon, plus de car pour les écoles et personne ne sortaient alors ils sont pas morts. Si les gens étaient moins égoïste ils écouteraient la météo au lieu de leu petite personne, ce serait mieux.

  12. Saurel (que je n’apprécie pas plus que ça) a raison de pousser union de gueule contre la gestion des poids lourds. Jeudi am ce sont eux qui ont créé les pires situations alors que les chaussées étaient plus ou moins pratiquables par les vl. Tout l’ouest était bloqué de Juvignac à St Jean de Vedas uniquement à cause des camions.
    Je ne sais pas qui a géré ça mais c’était bien raté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *