Episode neigeux en plaine mercredi dans l’Hérault et le Gard

Un épisode neigeux est susceptible de concerner l’Hérault et le Gard ce mercredi 28 février. Voici un bulletin précis et détaillé de notre expert, Loïc Spadafora, d’Agate Météo.

Comme nos services l’ont évoqué depuis plusieurs jours, le contexte météorologique laisse présager qu’un épisode neigeux pourrait se produire ce mercredi sur l’Hérault et le Gard. En effet, après qu’une masse d’air froid ait envahie la France en début de semaine, un système dépressionnaire va se positionner au large du Portugal. Il induira des remontées fortement humides en direction du Languedoc et des Cévennes entre mercredi matin et vendredi.

Ces précipitations, qui pourraient s’avérer soutenues, vont se confronter à de l’air particulièrement froid présent en basses couches de l’atmosphère. Dès lors, des chutes de neige jusqu’en plaine sont susceptibles d’affecter les départements de l’Hérault et du Gard à partir de mercredi matin. À l’arrivée de ces précipitations, la température au sol sera très probablement négative ou proche de 0°C, ce qui laisse penser que ces chutes de neige devraient tenir au sol, au moins au Nord de Nîmes et de Montpellier.

Un doute subsiste quant aux zones situées entre ces deux agglomérations et le bord de mer : la neige pourrait aussi être au rendez-vous mais il n’est pas certain que cette dernière tienne au sol. Néanmoins, le risque est bel et bien présent.

Mercredi après-midi, les précipitations continueront de se renforcer sur les plaines de l’Hérault et du Gard, ainsi que sur les contreforts Cévenols. Bien qu’un léger redoux progressif devrait survenir en altitude, la neige pourrait continuer de tomber jusqu’en plaine intérieure jusqu’en soirée de mercredi, voire peut être même jusqu’en cours de nuit de mercredi à jeudi. Cependant, le vent au sol basculera au secteur Sud-Est sur les littoraux ainsi que sur les basses plaines de l’Hérault et du Gard. De ce fait, la pluie devrait progressivement remplacer la neige en bordure littorale ainsi qu’en plaine mais cela reste incertain. Jeudi matin, le redoux en altitude deviendra bien plus prononcé avec le retour de la pluie en plaine mais la neige continuera de tomber sur les reliefs.

Concernant les cumuls de neige envisagés, cela dépendra de la durée de la résistance de l’air froid (et donc de la durée de ces chutes de neige). Néanmoins, d’après notre expertise, nous estimons qu’il pourrait tomber 5 à 15 cm de neige en plaine, approximativement au Nord d’une ligne Béziers-Montpellier-Nîmes, 20 à 30 cm vers 300 à 500 mètres sur les contreforts des Cévennes , 40 à 60 cm entre l’Espinouse, l’Aigoual et le Mont-Lozère.  Les plus forts cumuls de neige pourraient être relevés près de l’Est de l’Hérault, entre le Pic-Saint-Loup et le pays Gangeois.

Sur les zones littorales, les incertitudes sont encore importantes pour se prononcer sur la quantité d’une éventuelle couche au sol. Bien évidemment, il s’agit d’une première estimation qui pourra être réajustée à la hausse ou à la baisse au cours des prochaines 48 heures. Il est important de préciser que certains scénarios (plutôt minoritaires) envisagent un redoux assez rapide la masse d’air en altitude, ce qui réduirait considérablement les éventuels cumuls de neige au sol sur les zones de plaine.

>> À LIRE ICI : tous les soirs, vers 20h30, le temps qu’il fera le lendemain.

Carte  d’accumulation de neige au sol du modèle numérique de prévisions CEP (donnée à titre indicatif)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *