Montpellier : billetterie pour Feder en avril au Rockstore

29 ans et déjà deux singles classé or, deux singles classé platine et un single de diamant à l’export… Hadrien Federiconi s’est imposé comme le nouveau nom de l’électro française et pas seulement : son titre « Goodbye » est le 50ème titre le plus taggé de l’histoire de Shazam. Ses armes secrètes ? Des beats réfléchis, des mélodies addictives et un sens inné du twist synthétique.

Début des années 2010 : il rencontre Alex de Synapson, avec qui il fonde le groupe d’électro-swing Fonograff. Un troisième complice, Simon, les rejoint. L’accueil est encourageant, mais chacun reprend sa route musicale : Alex doit se consacrer à son groupe originel et Hadrien à Feder. Il lui faudra plusieurs semaines pour confectionner « Sixto », réinvention du « Can’t Get Away » de Sixto Rodriguez – qui approuve chaleureusement cette version

On y entend ce qui nourrit le son de Feder : la deep, la house et le hip-pop. Confronté au doute, Feder hésite à rentrer à Nice et pense même arrêter la musique. Avant de se décider, il sort néanmoins « Goodbye » à l’été 2014. Le titre se classe dans les hauteurs des charts, de la Russie jusqu’en France en passant par la Turquie et l’Europe de l’Est. Il est sacré numéro 1 du Top Viral Spotify et numéro 1 Shazam durant 7 semaines consécutives : le record de l’année 2015.

En 2016, la deep groovy de « Lordly », feat Alex Aïono, devient l’hymne officiel du championnat du monde de Handball 2017. Feder réalise aujourd’hui le score incroyable de 250 millions de streams sur ses 3 singles seulement, et ne compte pas s’arrêter là. Son 4eme single « Back for More » (feat Daecolm) est déjà certifié disque d’or.

« J’essaye de sillonner plusieurs styles de l’électronique »

Son nouvel objectif : présenter toutes ses capacités musicales via des EP qui paraîtront tout au long des mois à venir. Il travaille aujourd’hui sur des sons plus hip hop… sans se fermer à la pop ou à la futurebass. « J’essaye de sillonner plusieurs styles de l’électronique », explique-t-il. S’ouvrir sur le monde, être curieux, s’inspirer de toutes les formes de création, tel est le mantra de Feder. Et on le ressent dans son dernier projet : BREATHE. Cet EP 4 titres, sorti le 24 novembre sur toutes les plateformes, montre une nouvelle fois la diversité des horizons de ce producteur exigeant.

AU ROCKSTORE DE MONTPELLIER LE 15 AVRIL
 20, rue de Verdun  -  www.rockstore.fr
Tarifs : 20€ en prévente, 30€ sur place

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *