MHB / Ligue des Champions : Patrice Canayer « On a les armes pour battre Leon »

Le MHB retrouve l’Europe ce samedi à 19h. En déplacement à l’Ademar Leon, les hommes de Patrice Canayer tenteront de prendre l’avantage dans ce barrage, véritable 1/16e de finale aller de la Ligue des Champions. Un adversaire connu des Montpelliérains qui ne fait pas peur au manager héraultais. Il doit néanmoins se passer de Valentin Porte. Victime d’une entorse face à Ivry mercredi soir, l’arrière droit sera absent des parquets entre 3 et 4 semaines.

Retour à la Ligue des Champions

Avant un savoureux déplacement à Paris jeudi, Montpellier délaisse la scène nationale pour retrouver la Ligue des Champions. S’il en était besoin, Patrice Canayer rappelle les enjeux à ses joueurs : « On passe au modèle de la vraie Ligue des Champions, celle où tu n’as pas le droit à l’erreur. En deux matchs ton sort est réglé. Dans la tête, il faut basculer. Nous ne sommes plus dans les matchs de poule mais dans des matchs à élimination directe ».

Premier de sa groupe malgré deux défaites lors des derniers matchs, Montpellier avance avec des certitudes montraient en championnat. « Je crois que cette équipe est capable de faire des grands matchs » atteste Patrice Canayer en s’interrogeant, « La question est de tenir un rythme élevé à un certain niveau de concentration, c’est certainement la chose la plus délicate ». Bien rentrer dans le match, résister et lutter pendant 60 minutes, voilà ce qu’il semble attendre de l’intégralité de son groupe : « L’intérêt de notre effectif étoffé et homogène, c’est que l’on peut puiser dans le banc et chercher des solutions. Truchanovicius, Soussi, Villeminot ont ainsi apporté des solutions face à Ivry ».

Le handball espagnol

À l’exception de Barcelone, les clubs ibériques ne sont pas forcément à la fête ces dernières années. « Ce n’est pas à un entraîneur français, qui était au championnat d’Europe en Croatie, que l’on va faire croire que le handball espagnol a perdu de sa superbe » balaye Patrice Canayer. « C’est peut-être parce que l’on a cru ça, que l’on s’est planté contre eux. Donc c’est une bonne piqûre de rappel pour moi » faisant référence au non-match des Bleus en demi finale de l’Euro. L’Espagne l’avait emporté (27-23) avant d’être sacré champion d’Europe face à la Suède (29-23). Mais contrairement à quatre joueurs montpelliérains, aucun des adversaires du jour ne faisait partie de la sélection ibérique.

Un vieil adversaire

Loin derrière Barcelone, l’Ademar Leon occupe actuellement la deuxième place du championnat espagnol. Un adversaire que Patrice Canayer a déjà croisé à plusieurs reprises : « L’avantage c’est que l’on connait ce club. C’est une équipe que nous avons fait beaucoup souffrir par le passé et qui nous a aussi fait souffrir ». La dernière confrontation, un souvenir douloureux pour les Montpelliérains lors des phases de poule, marque également la dernière participation du club espagnol à la Ligue des Champions. Ces retrouvailles entre les deux clubs seront également celles de Diego Simonet avec son frère Sebastian.

Patrice Canayer s’attend à un gros combat : « C’est une équipe dynamique, avec beaucoup d’enthousiasme, surtout quand ils jouent à domicile. Il faut contenir cette furie espagnole qui va peser ». Pour cela, le manager connaît les ingrédients à mettre : « Il faut jouer avec nos forces et en étant conscient, qu’aujourd’hui, on n’a pas à avoir peur de Leon. On a les armes pour les battre. C’est quelque chose que l’on doit être capable de faire mais il faut s’y prendre avec la manière. Il ne faut pas faire n’importe quoi ». Et s’il ne s’est pas fixé d’objectif minimum, Patrice Canayer prévient : « On peut avoir beaucoup d’ambition, il faut être attentif. On est à l’abri de rien ».

Barrage aller d’accession aux 8es de finale de la Ligue des champions, samedi 24 février à 19h : Ademar Leon – Montpellier Handball. Diffusé sur beIN Sport 3. Match retour, dimanche 4 mars à 17h au palais des sports René Bougnol.

L’autre barrage :
HC Motor Zaporozhye – Skjern Handbold à 17h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *