Météo : la vague de grand froid Paris-Moscou épargnerait Montpellier

Le « Paris-Moscou » arrive et devrait séjourner plusieurs jours à partir de ce week-end. Il ne s’agit pas d’une nouvelle ligne de train, d’avion, ni d’une nouvelle pâtisserie concurrente du Paris-Brest, mais de la vague de froid dite Paris-Moscou, via un phénomène météorologique qui a déjà eu lieu, avec de l’air de Sibérie, venant de Russie. Ce Paris-Moscou devrait épargner Montpellier, même si les températures vont nettement descendre au dessous des normales de saison.

Selon les prévisions de Météo France, la France, et surtout la moitié nord, va connaître un épisode de froid particulièrement notable à partir de dimanche, et au moins jusqu’à mercredi, à cause d’une masse d’air froid venue de Russie. Le vignoble alsacien va être touché par le gel, tout comme la plupart des régions du nord de la France.

Un courant d’air froid se rapproche de la France, occasionnant des températures très basses, au dessous de 0°C, avant d’atteindre un niveau particulièrement bas à partir de dimanche, et au moins pour les journées de lundi et mardi, peut-être mercredi. Dans le nord de la France, et jusqu’en Auvergne-Rhône-Alpes -la Lozère et l’Aveyron pourraient être touchés-, les températures seront en moyenne de 8°C en dessous des normales de saison.

« La plus froide depuis 2005 »

Ce phénomène s’appelle donc, dans le jargon des météorologistes, un « Paris-Moscou », une masse d’air froide venue directement de Russie qui provoque ces températures particulièrement basses. Selon François Jobard, prévisionniste à Météo France, cette masse d’air est « probablement la plus froide à cette période de l’année depuis 2005« .

Selon lui, « En nocturne, on observera des températures de moins 5°C à moins 10°C selon les zones« . Des températures très froides, certes, mais pas non plus polaires. Sauf qu’à cela s’ajoute des vents d’est à nord-est, qui vont provoquer des températures ressenties encore plus froides, « de 5°C à 10°C en moyenne« . Le calcul est vite fait, cela peut donner, par endroits, des températures ressenties de moins 10 à moins 20°C.

Dans l’Hérault et le Gard, le thermomètre pourrait tout de même descendre jusqu’à moins 5°C la nuit.

Du soleil, mais…

La bonne nouvelle, c’est que ces vents d’Est sont généralement secs. Ce froid intense s’accompagnera donc de soleil sur la quasi-totalité du territoire, même s’il « faudra surveiller de possibles épisodes neigeux en début de semaine », dixit l’analyse de François Jobard, « notamment sur les régions méditerranéennes« .

Du coup, des chutes de neige ne sont pas à exclure dans la région sur les reliefs certes, mais, également  jusqu’en plaine et sur le littoral languedocien. Alors, tombera t-il de nouveau des flocons bientôt sur Montpellier et la métropole, comme il y a environ trous semaines ? Les prévisions météorologiques seront plus affinées concernant l’arrivée de la neige dans les prochains jours.

Cette période de froid devrait persister jusqu’à la fin du mois. Bref, ne rangez surtout pas vos doudounes, vos bonnets et vos gants.

>> À LIRE : tous les soirs ici retrouvez les prévisions analysées par notre expert Loïc Spadafora d’Agate Météo. Il reviendra sur cet épisode de grand froid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *