Ressource en Eau : 115 M€ investis en ex-LR en 2017

Laurent Roy, directeur de l’agence de l’eau Rhône-Corse Méditerranée

En 2017, l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse a investi 115,1 M€ sur le territoire de l’ex-Languedoc-Roussillon -Hérault, Gard, Aude, Pyrénées-Orientales et Lozère- pour financer 1 200 opérations visant à concilier besoins humains et préservation des milieux naturels.

La gestion de l’eau est devenue un enjeu majeur pour le territoire : rien qu’en ex-Languedoc-Roussillon, 1,1 milliard de m³ d’eau douce sont directement prélevés chaque année dans les cours d’eau pour l’usage humain, dont 292 millions de m³ pour l’eau potable, 331 millions pour l’irrigation et… 475 millions de m³ pour les canaux du Midi et de la Robine !

Il manque 80 m³/ d’eau par an dans l’ex-LR

Or, le milieu naturel n’est plus en capacité de fournir suffisamment : « Il manque 80 millions de m³ d’eau pour an dans l’ex-LR, soit la consommation annuelle en eau potable d’une ville d’1 million d’habitants pour à la fois satisfaire la population et respecter les milieux aquatiques, victimes des prélèvements forcés », rappelle Laurent Roy.

Le directeur régional de l’Agence dresse un bilan positif pour 2017, « marquée par une belle dynamique d’investissements, avec une politique forte d’appels à projets et de mobilisation des porteurs de projets qu’il s’agisse de la renaturation des rivières, de dépollution, d’économies d’eau ou de gestion durable des services publics d’eau et d’assainissement ».

566,7 M€ pour l’agence en 2017

En 2017, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a attribué, sur l’ensemble du vaste territoire qu’elle couvre,  566,7 millions d’euros d’aides, dont 464,5 M€ pour des investissements concernant 6 920 projets. Sur l’ex-LR, les 115 M€ investis ont servis principalement aux projets portés par les collectivités (près de 70% de l’enveloppe), puis à la lutte contre les pollutions agricoles (16%) et enfin à la réparation des milieux naturels (12%).
-50% des aides pour les collectivités :
57,8 M€ ont été fléché sur des opérations d’amélioration de l’assainissement portées par les collectivités, dont 47,4 M€ pour la réduction de la pollution domestique (traitement des eaux usées, mise à niveau des réseaux) et 10,4 M€ pour l’eau potable.
-19% pour la gestion quantitative :
21,5 M€ ont été attribué à la gestion quantitative de l’eau pour réaliser des économies via, essentiellement, des interventions sur les réseaux d’eau potable.
16% contre les pollutions agricoles :
18,1 M€ ont servi à lutter contre les pollutions agricoles. L’agence soutien les changements de pratiques, encourageant l’agriculture biologique pour réduire les pollutions par pesticides et nitrates.
-12% pour réparer le milieu naturel :
13,4 M€ ont bénéficié à la renaturation des milieux aquatiques, dont 5,7 M€ pour restaurer la morphologie et la continuité écologique des cours d’eau.

> 3 projets remarquables en ex-LR :

-La Communauté urbaine Perpignan Méditerranée doit mettre en conformité sa station d’épuration, dont le rejet s’effectue dans la Têt. Objectif : ramener le rejet de phosphore total en dessous de 1 mg/ litre. Ce projet, qui nécessite d’améliorer également la filière boues produites par le traitement du phosphore, reçoit une aide de l’agence de l’eau de 790’800 €.

-La société audoise « Les énergies de la cité », gestionnaire du complexe hydroélectrique du Païchérou sur l’Aude, rend franchissable par les poissons l’ensemble de cet ouvrage en réalisant une passe à poissons de 19 bassins successifs, ainsi que des passes à anguilles. Cette opération, dans une Zone d’Action Prioritaire Anguille, bénéficie d’une subvention de 951’500 €.

-La communauté d’agglomération Carcassonne Agglo engage un programme d’économies d’eau et réhabilite ses réseaux d’eau potable les plus fuyards sur 12 des 82 communes qui la composent. Objectif : réduction des prélèvements d’eau dans le bassin de l’Aude, déficitaire de 51’500 m3 par an. Le projet est soutenu à hauteur de 615’050 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *