Aéroport de Béziers Cap d’Agde : priorité pour un vol en Belgique

Dans un contexte difficile pour le tourisme -Brexit, baisse de la livre, attentats en Grande- Bretagne-, l’aéroport de Béziers Cap d’Agde en Languedoc a observé une légère baisse de son trafic en 2017 -moins 3.5% à 235’000 passagers-, mais stabilise son trafic et son activité pour la 4ème année consécutive, à près de 250’000 passagers. « C’est la confirmation d’un succès commercial et de la pertinence de son offre. Le niveau de trafic devrait repartir à la hausse cette année, avec une croissance de 2 à 3% qui est attendue », analyse la direction.

Une nouvelle et deuxième liaison sur Londres a été ouverte en juillet dernier, Londres Stansted avec 25 millions de passagers. Elle sera reprise cette année, dès le début de la nouvelle saison été, à savoir à la fin du mois de mars prochain. Avec la liaison sur Londres Luton, l’aéroport propose ainsi six vols par semaine vers la capitale anglaise.

Huit destinations

L’aéroport compte désormais huit destinations : sept liaisons en provenance du Nord de l’Europe -Londres Luton, Londres Stansted, Manchester, Bristol, Edimbourg, Düsseldorf, Stockholm- et une liaison domestique, avec Paris Beauvais.

Pour le directeur du Syndicat mixte et de l’aéroport de Béziers Cap d’Agde en Languedoc, Pascal Pintre, « l’ouverture d’une liaison avec la Belgique reste une priorité vu le nombre de touristes et de propriétaires belges présents dans la zone de chalandise de l’Aéroport ; tout comme l’arrivée d’une deuxième compagnie sur la plateforme ».

Et Pascal Pintre d’ajouter que, « en matière d’ouverture de lignes, la philosophie de la direction de l’aéroport est inchangée, à savoir : développer des marchés à fort potentiel touristique, peu ou pas desservis par les plateformes voisines, dans un souci de cohérence de l’offre régionale. Du côté des infrastructures, après avoir réalisé l’agrandissement de son hall de départ l’année dernière, l’aéroport agrandit actuellement son hall arrivée, avec la création d’une arrivée spécifique pour les passagers Schengen et d’un nouveau tapis bagages. Ces nouveautés seront fin prêtes pour le début de la saison été qui se profile ».

À noter l’arrivée du groupe Lagardère Travel Retail avec son enseigne Tribs, qui a repris en gestion les bars de l’aéroport à la fin de l’année dernière.

30 hectares de réserves foncières

Dans l’attente de sa prochaine publication, l’aéroport de Béziers Cap d’Agde en Languedoc renouvelle son soutien au projet de schéma aéroportuaire régional porté la Région Occitanie -Pyrénées-Méditerranée-, projet dans le cadre duquel la Région devrait confirmer sa prochaine adhésion au Syndicat mixte et se voir associée plus étroitement à la gestion et à la gouvernance de la plateforme.

Le Syndicat mixte a engagé il y a plusieurs mois une large mission d’étude en vue de la valorisation de ses 30 hectares de réserves foncières. « Deux objectifs majeurs ont été fixés : dégager de nouvelles ressources financières et créer de l’emploi d’une part mais également pérenniser l’ensemble aéroportuaire par la diversification de l’activité. Plusieurs étapes ont déjà été engagées : identification de secteurs d’activités pertinents susceptibles de s’implanter sur l’aéroport, qualification de l’offre foncière et premières initiatives en matière de prospection d’entreprises aéronautiques », révèle Pascal Pintre.

« Poursuite de son développement »

Des initiatives sont également à l’œuvre avec le bassin économique toulousain spécialisé dans l’aéronautique, avec l’aide de la CCI Hérault, présidée par André Deljarry. Le syndicat mixte participera notamment au salon Intersud, organisé en juin prochain, afin de mieux faire connaître sa démarche auprès des entreprises présentes.

Pour le président du Syndicat mixte de l’aéroport de Béziers Cap d’Agde en Languedoc, Frédéric Lacas : « l’aéroport est pleinement engagé dans la poursuite de son développement, qu’il s’agisse du trafic commercial régulier ou de la valorisation de son foncier. Il entend maintenir et intensifier son rayonnement territorial sur l’ouest héraultais et au-delà sur l’Occitanie, ainsi que sa contribution à l’activité économique et touristique ».

En clair, après quelques nuages l’année dernière, le ciel va se dégager cette année pour accélérer l’envol du second aéroport commercial du département.

Président Frédéric Lacas © DR

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *