MHB / Lidl Starligue : pour son retour à Bougnol Montpellier domine Ivry (36-22)

Le MHB retrouvait un palais des sports René Bougnol comble à l’occasion de la réception d’Ivry ce soir, pour la 15e journée de Lidl Starligue. Face à un adversaire largement à sa portée, Patrice Canayer avait demandé de la vigilance avant cette rencontre. Si tout n’a pas été parfait dans le jeu, Montpellier s’impose 36 à 22. Grosse inquiétude autour de Valentin Porte. L’arrière international est sorti au bout de 10 minutes. Victime d’une entorse à la cheville droite, il pourrait manquer le déplacement à Leon samedi pour le match aller du barrage de Ligue des Champions.

Le début de rencontre était particulièrement physique et les défenses prenaient le pas sur les attaques (10′ 4-4). Avec Simonet à la baguette, Caussé et Bingo s’illustraient tandis que Porte et Bonnefond verrouillait derrière. Faustin et Afgour alternaient en pivot. Montpellier aurait pu assoir sa domination si la maladresse n’avait pas touché les attaquants. La rencontre s’animait quand Porte, touché à la cheville, restait au sol. Le jeu se poursuivait provoquant la colère de Gérard.

Faible opposition

Le gardien était exclu 2 minutes tandis que l’arrière quittait le terrain porté par deux de ses coéquipiers. Les deux équipes se tenaient et il fallait attendre la fin de la période pour voir Montpellier se détacher enfin (27′ 15-13), notamment grâce à deux buts de Soussi (30′ 18-13).

À l’instar de la seconde période face à Chambéry, Montpellier reprenait pied au plancher et creusait rapidement l’écart (32′ 21-13). Face à la faible opposition proposée par Ivry, le banc montpelliérain se régalait dans les deux secteurs. Et même si les deux gardiens adverses faisaient ce qu’ils pouvaient pour contenir les offensives, les rotations opérées par Patrice Canayer poursuivaient le travail (45′ 28-19). Villeminot et Mamdouh apportaient leur pierre à l’édifice pour finir une soirée qui aurait pu être presque parfaite sans la blessure de Porte (60′ 36-22).

>> Réaction d’après-match de Patrice Canayer : « C’est le paradoxe de ce match. On gagne 36 à 22, notre plus gros score depuis le début de la saison. C’est notre meilleur match a domicile en terme de résultat. Cependant, on n’a pas dégagé suffisamment de sérénité. Je le répète encore une fois cela reste une équipe avec beaucoup de jeunes joueurs qui sont dans des situations qu’ils ne connaissent pas. C’est un retour à domicile après 2 mois où tout le monde a envie de bien faire. Il y a eu beaucoup de générosité, beaucoup de fébrilité et un par moment un peu de désordre. Rien qui ne me surprenne car je m’attendais à ça. Ce qui est plutôt positif, c’est que les joueurs étaient dans l’investissement, c’est plutôt sur la maitrise tactique et émotionnel que j’aurais aimé qu’ils dégagent plus de sérénité. On a quand même tenu le cap et le score a été croissant. Je ne sors pas de ce match espanté ou ébahi, mais on a gagné 36 à 22 »

Sur la blessure de Valentin Porte : « Je suis inquiet. Pour le coup c’est plus ça qui me met chafouin, que le jeu. Il s’est fait une belle entorse ».

>> MHB : Gérard (3 arrêts), Portner (5 arrêts) – Simonet (3 buts), Villeminot (3), Causse (3), Truchanovicius (2), Guigou (cap. 4), Richardson (3), Kavticnik (1), Bonnefond (2), Faustin (2), Porte (1), Bingo (3), Afgour (3), Soussi (4), Mamdouh (2).

>> Ivry : Chapon (cap. 7 arrêts), Gervelas (4 arrêts) – Vium Troelsen (4 buts), Bataille (1), Keita (6), Martinez (6), Bouchillou, Jean-Louis, Ben Ali, Castro (1), Badi (2), Petit, Mohamed, Rios (2), Brasseleur (1).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *