MHB / Lidl Starligue : Montpellier doit d’abord penser à Ivry

Deux mois après la victoire face aux Parisiens à l’Arena, les supporters du MHB (1er, 27 pts) retrouvent enfin leur équipe ce mercredi soir avec la réception d’Ivry (10e, 8pts) au palais des sports René Bougnol dans le cadre de la 15e journée de Lidl Starligue. Et le public a répondu présent puisque le match se jouera à guichet fermé. Avec 6 points d’avance sur le PSG et 7 sur Nîmes et Saint-Raphaël, Montpellier poursuit sa course vers le titre. À l’approche de rencontres décisives et exaltantes, tous les indicateurs sont au vert. Patrice Canayer a fait en sorte que cela reste ainsi. Aux joueurs, toujours invaincus en championnat, de poursuivre leur bel ouvrage sur le terrain.

Garder les joueurs mobilisés

Pas question de prendre ce match à la légère, ni de se mettre trop de pression. Patrice Canayer a tout de même prévenu son groupe de l’importance de l’avant-match. S’il conçoit que c’était plus facile de mobiliser ses joueurs lors des deux précédents matchs pour les déplacements à Dunkerque en coupe de France et à Chambéry lors de la dernière journée, il voit deux risques face à Ivry : « Le premier c’est que c’est un retour à domicile contre un adversaire plutôt dans la deuxième partie de championnat. Et le deuxième, c’est qu’il y a un match de Ligue des champions trois jours après. Quand on prend ces deux éléments, on peut se dire qu’il peut y avoir un risque de manque de vigilance en pensant que cela va être facile ».

Pour éviter toute mésaventure, Patrice Canayer prévient : « On ne construit pas le succès sur la peur ou la crainte. On construit le succès sur le plaisir à jouer et l’envie de gagner. C’est la base de notre jeu donc il ne faut pas tomber dans cette peur. La crainte ce serait de faire n’importe quoi pendant 45 minutes et de se retrouver dans le dernier quart d’heure avec des ballons qui pèsent très chères. Pour éviter ce genre de scénario, il faut être concentré et appliqué dès l’entame du match ».

Les voyants au vert

Ne voyez nullement de la peur chez l’expérimenté entraîneur montpelliérain qui confie : « Plus les indicateurs sont positifs, plus la vigilance doit être de mise ». Satisfait par les entraînements, il reconnait toutefois « Aujourd’hui, si on veut aller loin dans toutes les compétitions, il faut que notre niveau de jeu progresse encore ». La dernière sortie du MHB l’a néanmoins convaincu : « Je pense que le match de Chambéry était de très bonne qualité. Je ne partage pas l’analyse qui a consisté à mettre en exergue la deuxième période. Un match, c’est une histoire. Chambéry a livré une première période d’une intensité très importante. Il nous a fallu tenir le ballon, ne pas nous énerver et être très fort pour contenir cette intensité pendant 60 minutes. On a été très constant dans nos efforts et Chambéry a fini par lâcher physiquement et mentalement. Il faut donc savoir souffrir dans les premières mi-temps et savoir aussi gérer l’agressivité de l’adversaire tout en maintenant en place notre jeu ».

Changement de rythme

Montpellier doit également se préparer à changement de rythme : « On est à un petit moment de bascule. On était dans une première phase où on avait deux matchs à jouer à l’extérieur avec une semaine entre chaque match. Pendant trois semaines on va enchaîner des matchs tous les trois jours avec des compétitions qui vont s’enchevêtrer. Il faut maintenant retrouver le rythme de la répétition des matchs. Le risque c’est de les hiérarchiser ». Ivry ce soir, le déplacement à Paris mercredi prochain puis Massy et Saran en championnat, la double confrontation face à Leon en barrage de la Ligue des Champions et la réception de Saint-Raphaël en coupe de France sont au programme des Montpelliérains en l’espace d’un mois.

Les deux rencontres face à Dunkerque et Chambéry ont montré que Montpellier est revenu après la trêve avec la même envie de conquête. D’autant que Patrice Canayer confie : « Je commence à y voir plus clair dans les rotations et dans l’utilisation des joueurs, notamment dans la complémentarité entre le secteurs défensifs et offensifs ». Et l’entraîneur de faire référence à l’utilisation de Mohamed Mamdouh, arrivé en décembre, « qui est un élément important maintenant dans notre dispositif ».

Si son équipe est toujours invaincu en championnat, il concède après la victoire à Chambéry : « On peut encore s’améliorer dans la qualité de notre jeu, notamment avec le ballon, parce qu’il y a de nouvelles formules et des choses qui n’ont pas été complètement assimilées ou réassimilées. Et aussi dans la maitrise de la vitesse de jeu car, par moment, on a tendance à se précipiter. Globalement ce sont des choses normales à ce moment là de la saison. Dans les semaines qui viennent, plus on va faire de matchs et d’entrainements, plus on va retrouver de la cohésion ». Sans faire injure à Ivry, une démonstration de force des Montpelliérains n’est toutefois pas à exclure dès ce soir. Ce que le palais des sports René Bougnol comble ne manquerait pas d’apprécier.

15e journée de Lidl Starligue, mercredi 21 février à 20h au palais des sports René Bougnol : Montpellier – Ivry.
Le groupe : Gérard, Portner – Simonet, Villeminot, Causse, Truchanovicius, Guigou (cap.), Richardson, Kavticnik, Bonnefond, Faustin, Porte, Bingo, Afgour, Soussi, Mamdouh.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *