A9, Lunel : des conducteurs indemnes après avoir heurté un bloc en béton

INFO MÉTROPOLITAIN. Des automobilistes qui circulaient lundi en début de soirée sur l’autoroute A9, dans le sens Montpellier-Nîmes sont de véritables miraculés : ils ont percuté un bloc en béton tombé accidentellement sur les voies, à l’insu d’un chauffeur de camion qui a poursuivi sa route et qui n’a pas encore été identifié. Récit.

Un habitant de Lunel, sébastien S. qui a eu la plus grosse frayeur de sa vie raconte : « Lundi vers 18h45, alors que je venais de Montpellier et que j’allais sortir à l’échangeur de Lunel pour regagner mon domicile, avec mes deux enfants dans la voiture, quatre kilomètres environ avant la bretelle, je n’ai pas pu éviter un gros obstacle au milieu des voies, j’ai vu au dernier moment un bloc en béton, alors que le ciel était entre chien et loup et que l’autoroute était plongée dans l’obscurité. J’étais lancé à 130 km/h, le choc a été violent et ma voiture s’est retrouvée sur deux roues ». Cet accident spectaculaire s’est produit au PK 85, où le Lunellois ne s’attendait pas à buter sur un tel obstacle en travers des voies.

Le jeune conducteur a pu rester maître de son véhicule. Selon le Lunellois, sorti indemne, ainsi que ses enfants, mais en état de choc,le bloc de béton faisait 40 centimètres de diamètre. « Ma voiture a été endommagée, à l’avant et dessous. Je l’ai déjà faite expertiser ce mardi par un carrossier, la facture va atteindre les 2 000 euros », assure Sébastien.

Trois autres victimes

Il raconte que, « après être sorti de l’A9 à Lunel, il a rencontré sur le parking après le péage, trois autres automobilistes en stationnement qui, comme moi, constatait les dégâts à l’avant de leurs voitures, avec leur pare-choc enfoncé, notamment ».

Les victimes ont informé les gendarmes du peloton d’autoroute de Gallargues-le-Montueux et des patrouilleurs des ASF ont rapidement enlevé ce bloc de béton du milieu de l’autoroute pour sécuriser cette portion. C’est un miracle s’il n’y a pas eu de sorties de route plus graves.

Appel à témoin

« Mon but est d’identifier le camion et le chauffeur qui a semé sur l’A9, involontairement bien sûr, ce bloc en béton, vraisemblablement mal arrimé sur sa remorque. Je recherche des conducteurs qui circulaient entre 18h et 19h, dans le sens Montpellier-Nîmes, qui auraient aperçu le bloc en béton tomber du camion, ou menaçant de tomber de la remorque, ou qui ont également percuté l’obstacle, ou qui ont pu l’éviter », indique Sébastien S, qui s’est mis en contact avec sa compagnie d’assurances, Axa.

Le Lunellois ne décolère pas : même s’il est assuré « tous risques », il va devoir régler une franchise de 600 euros, au motif que la personne qui a perdu le bloc en béton responsable de l’accident matériel n’est pas identifiée. « D’où mon appel à témoin », prévient Sébastien S., qui compte sur le civisme des conducteurs. Les gendarmes du peloton d’autoroute de Gallargues-le-Montueux ont ouvert une enquête.

>> Si vous détenez des informations, merci de contacter le peloton de gendarmerie de l’autoroute de Gallargues-le-Montueux au 08.90.70.81.77 ou contactez Sébastien S. au 06.69.45.69.64

L’état de l’avant de la voiture du Lunellois, après le choc. Photo Métropolitain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *