Clermont-l’Hérault : un gendarme du peloton d’autoroute se suicide

Un gendarme en poste au peloton d’autoroute de Clermont-l’Hérault s’est donné la mort dans la nuit de samedi à dimanche, dans son logement de fonction, dans le casernement. Son corps a été découvert dimanche matin, après que les sapeurs-pompiers du Sdis 34 ont fracturé la porte de l’appartement qui était verrouillée. Ses collègues de l’unité s’étaient inquiétés de son absence.

Âgé de 51 ans, le militaire de la gendarmerie rattaché à l’escadron départemental de sécurité routière -EDSR 34- de l’Hérault était divorcé et père de deux enfants. On ignore comment le gendarme a mis fin à ses jours, mais, selon nos informations, il n’a pas utilisé son arme de service.

Ce terrible geste ne serait pas lié à un problème interne, mais d’ordre privé. Une enquête a été ordonnée par le procureur de la République de Montpellier.

2 Comments

  1. Ils n’ont pas dit qu’ils ne savaient pas comment il est mort ils ont juste précisé qu’il ne c’était pas servi de son arme de service. Mais je trouve que ça fait beaucoup de suicide chez les policières et gendarmes de notre pays. Il y aurait peut être il mal vivre dans ce métier sûrement.

  2. Rip à ce monsieur. Courage à ses enfants. Trop de mort chez nos gendarmes et policiers. Faut que nos faux culs de décideurs leur viennent en aide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *