Villeneuve-lès-Maguelone : autopsie après le décès d’une trentenaire

Une autopsie a été ordonnée dans la nuit de samedi à ce dimanche par le parquet de Montpellier, après un obstacle médico-légal posé par un médecin légiste, à la suite d’une macabre découverte, dans la soirée d’hier, sur la commune de Villeneuve-lès-Maguelone.

Vers minuit, dans la nuit de samedi à ce dimanche, le concubin d’une femme âgée de 38 ans a appelé le 18, le numéro d’urgence pour demander d’urgence l’envoi de secours dans un mazet du quartier de Costebelle, à la périphérie nord-ouest de Villeneuve-lès-Maguelone. Il venait de découvrir sa compagne inanimée.

Deux médecins et infirmiers des sapeurs-pompiers du Sdis 34 dépêchés des casernes de Montpellier et les pompiers de Mireval, rapidement sur les lieux ont tenté de ranimer la trentenaire en pratiquant des massages cardiaques, en vain. La jeune femme a été déclarée décédée à 1h30 cette nuit.

Aucune trace suspecte

Un médecin légiste s’est déplacé dans la nuit, après que les techniciens en identification criminelle du groupement de gendarmerie de l’Hérault ont gelé les lieux où reposait la dépouille. Le légiste a demandé qu’une autopsie soit pratiquée à l’institut médico-légal du CHU Lapeyronie, à Montpellier, en début de semaine pour déterminer la cause du décès. Le corps ne présentait aucune trace suspecte.

L’hypothèse que la victime ait ingéré une forte dose de puissants médicaments mélangés à de l’alcool est privilégiée, ce dimanche, par les gendarmes de la compagnie de Castelnau-le-Lez, chargés de l’enquête. Le concubin était entendu ce matin à la brigade de gendarmerie de Villeneuve-lès-Maguelone. Le couple, à la rue, occupait ce mazet isolé depuis plusieurs semaines.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *