Grève illimitée : l’hôpital de Lodève est au bord de l’implosion

L’hôpital de Lodève est en crise. « Il est quasiment au bord de l’implosion », selon des responsables syndicalistes. L’intersyndicale CGT-FO vient de refuser la réorganisation du travail voulu par la direction de l’hôpital local : « Le personnel est très à l’écoute et particulièrement motivé, puisque entre 40 et 60 employés ont assisté aux rencontres. Et c’est à l’unanimité que ce nouveau plan a été rejeté », relève l’intersyndicale.

L’intersyndicale CGT-FO s’est mise en ordre de marche et à posé deux préavis de grève. Le premier pour ce lundi 19 février avec un débrayage du personnel de 13h30 à 14h30 devant l’établissement. Les représentants CGT-FO seront reçus par la direction demain à 10h.

Pétitions

« La population et les familles d’usagers sont vivement invités à venir soutenir le personnel de l’hôpital dans cette action », indique ce dimanche, l’intersyndicale, qui, dans la foulée va lancer dès ce mardi une grève illimitée, « avec des actions surprises qui s’amplifieront chaque jour. Des pétitions seront mises à disposition de tous devant le centre hospitalier, mais également sur des lieux stratégiques du Lodèvois ».

La continuité des soins sera, comme d’habitude assurée et ce malgré la grève en place. Le combat mené  par la majorité du personnel hospitalier n’impactera en aucun cas les usagers, patients, résidents, souligne l’intersyndicale.

Pas de soins au rabais

Cette action résulte du choix émis par le personnel refusant la négociation et refusant des soins au rabais. Des licenciements sont également programmés, « ce qui est inacceptable. Cette réduction du temps de travail quotidien -passage de 8h30 de travail par jour à 7h30- avec la quasi même charge de travail est utopique et dangereuse pour la sécurité des usagers et du personnel », dixit les syndicats.

Le personnel du centre hospitalier de Lodève,« tient à rappeler aux représentants de l’Agence régionale de santé -ARS- d’Occitanie et à la direction de l’hôpital, « qu’il travaille avec des êtres humains et qu’eux mêmes sont des humains qui font face  tous les jours à la maladie, la démence et des décès, qu’ils ont également droit au respect avec des conditions de travail digne », préviennent les responsables syndicaux.

Colère des syndicats

Alors que les préavis de grève avaient été déposés dans les délais imposés par la loi, les syndicats CGT et FO de l’hôpital de Lodève ont été informés que des employés médicaux et des agents de divers services avaient reçu une lettre d’assignation pour les empêcher de participer au débrayage d’une heure de ce lundi en début d’après-midi.

Colère de l’intersyndicale qui dénonce fermement ce dimanche, « ces pressions de la direction du centre hospitalier destinées à bloquer la mobilisation ».

Les employés médicaux et agents des services de l’hôpital de Lodève dénoncent une crise. Photo Métropolitain.
L’assignation envoyée au personnel.

3 Comments

  1. ce n’est pas étonnant connaissant le directeur de cet établissement. Il se dit être le seul à décider ce qu’il veut et c’est ce qu’il fait en toute impunité… il fait règner la peur en menaçant les agents!!!!! cela est inadmissible. Il outepasse ses droits comme toujours et il est imbu de sa personne. Il faut faire cesser tous ces agissements et le dénoncer en masse!!!!!!!!

  2. Direction incompétente. Maitre chanteur. Harcelement moral et menteur…. j ai connu le fonctionnement de ce directeur et je suis depuis abîmé.

    1. Il n’est pas capable de gérer un établissement de santé …… Il faut le faire partir!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *