JO d’hiver : « ça farte » pour Vogo

Alors que les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 battent leur plein, une start-up montpelliéraine crève l’écran. Vogo, grâce à son partenariat avec le géant nippon Panasonic, couvre les épreuves de patinage artistique.

Fondée en 2013 à Montpellier et dirigée par Christophe Carniel, la start-up Vogo a développé à Montpellier une innovation numérique permettant aux spectateurs, présents lors d’un événement sportif, de suivre celui-ci en direct sur tablette ou smart-phone.

Dans le détail, la technologie logicielle de Vogo se révèle capable de traiter très vite le flux d’images généré par les caméras placées dans une enceinte sportive : « Notre technologie augmente l’attractivité des évènements Live », explique le dirigeant : « L’application VOGOsportTM permet aux spectateurs d’accéder aux images en temps record, au ralenti ou en vitesse réelle, et de se repasser les actions de leurs choix… Avec cette technologie de second écran, qui offre aux utilisateurs un contenu visuel sans précédent, le public prend les commandes du match ».

Au menu : Coupe du Monde rugby et JO

L’offre de VOGO est l’une des plus complète et compétitive du marché. Elle a attiré l’attention de grandes sociétés internationales -KEY CODE MEDIA aux USA, ALDEA en Amérique du Sud, HILL en Australie- et de l’entreprise japonaise Panasonic.

Le top sponsor des Jeux Olympiques d’hiver permet à Vogo d’être présent sur les épreuves de patinage. « C’est une magnifique exposition », savoure Christophe Carniel : « Grâce à la signature d’un contrat d’intégrateur avec Panasonic au Japon, nous couvrons les JO d’Hiver aujourd’hui et, demain, d’autres grands évènements quis e dérouleront au Japon, pays organisateur de la Coupe du Monde de Rugby en 2019 et des JO en 2020 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *