Sondage : la Saint-Valentin et les relations amoureuses à distance

Vidéo J.L.

La Saint-Valentin, c’est la fête des amoureux ce mercredi 14 février qui est célébrée par des millions de couples est l’objet de toutes les attentions. Décryptage d’un sondage.

Alors que des millions de couples s’apprêtent à célébrer la Saint-Valentin, GoEuro, plateforme de voyage en ligne pour les trains, bus et vols, s’est intéressée aux amoureux qui vivent une relation longue distance et dévoile les résultats de son étude réalisée par YouGov.

Chaque relation est différente, mais les amoureux longue distance le savent : il n’est pas toujours facile de se voir chaque semaine, que ce soit à cause d’un manque de budget ou de temps. Mais, ces relations ont l’avantage d’éviter le « train train » du quotidien et de s’assurer de profiter au maximum de l’autre lors de chaque retrouvailles.

« Loin des yeux »

Conscient des besoins de ces amoureux lointains, GoEuro propose des centaines de milliers de destinations, afin que « loin des yeux » ne rime plus jamais avec « loin du cœur ».

Les Français sont réputés pour être de vrais romantiques, et sont 43% à déclarer être ou avoir été dans une relation longue distance, dont 50% pour les hommes et 36% pour les femmes. Et la séduction dépasse les frontières puisque 19% d’entre eux déclarent entretenir/avoir entretenu cette relation dans un pays étranger, et 24% en France.

Vives discussions

Un avantage de la relation longue distance est l’opportunité de pouvoir se retrouver chaque fois dans des villes ou pays différents. À ce propos, 46% des Français déclarent ne jamais se disputer pour savoir où aura lieu la prochaine rencontre, contre 30% pour qui le sujet peut être source de conflits. Pour 4% des Français, prendre cette décision provoque systématiquement de vives discussions.

De manière générale, les répondants semblent favoriser la facilité en se retrouvant régulièrement (62%) dans la ville de résidence de l’un ou l’autre. Et quand on demande aux Français vivant/ayant vécu une relation longue distance s’ils se sont déjà retrouvés ailleurs que dans une des 2 villes de résidence : seuls 5% d’entre eux le font à chaque rencontre contre 33% de répondants qui n’y pensent jamais et 48% qui le font occasionnellement.

S’aimer à distance à un coût

Entretenir une relation longue distance implique un investissement plus conséquent, que ce soit en terme de temps ou d’argent. Côté budget, 59% des répondants admettent ne pas pouvoir rencontrer leur moitié aussi souvent qu’ils le voudraient à cause de raisons d’ordre financier, parfois pour 28% des Français, souvent pour 23% et toujours pour 8%.

Les agendas de chacun ne facilitent également pas la tâche puisque 61% des Français vivant/ayant vécu une relation longue distance ne peuvent se retrouver par manque de temps, parfois pour 33% des répondants, souvent pour 24% et toujours pour 5%.

Allez, une bonne Saint-Valentin à tous les amoureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *