Montpellier : l’agresseur récidive sur la même victime cinq ans après

Un Montpelliérain de 25 ans a été interpellé jeudi, placé en garde à vue au bureau de police nord de la Mosson-la Paillade dans le cadre d’une enquête pour des violences volontaires avec arme, commises à la fin du mois d’octobre dernier sur un livreur et déféré au parquet. Il a été formellement identifié comme étant celui qui l’avait déjà violemment agressé en…2012.

Fin octobre dernier, dans l’après-midi, alors qu’il venait de stationner sa camionnette devant un commerce, dans le quartier de la Mosson-la Paillade, ce livreur voyait surgir brusquement un individu qui lui portait un coup de lame avec une arme tranchante à une joue, avant de quitter les lieux en courant.

La victime était transportée aux urgences du CHU Lapeyronie, où on lui posait quelque 14 points de suture. Dans son dépôt de plainte au bureau de police nord de la Sécurité publique, le livreur indiquait que, s’il ignorait le mobile de cette violente agression, il avait formellement reconnu celui qui lui avait déjà blessé au visage avec une arme blanche, cinq ans plus tôt…

Reconnu par un témoin

Les investigations ont été menées par les policiers du bureau nord de Montpellier autour du suspect, avant qu’il ne soit convoqué le mois dernier. Entendu sur les accusations de la victime, ce Montpelliérain de 25 ans niait farouchement en être l’auteur, assurant avoir un alibi en béton et n’avoir pas pu être présent le jour des faits.

Il était confronté avec le livreur, qui confirmait bien qu’il s’agissait de celui qui l’avait déjà envoyé à l’hôpital en 2012 et qu’il avait été condamné pour ces violences. L’agresseur présumé était dès lors remis en liberté. Les policiers ont poursuivi leur enquête et, dans un premier temps ont fait tomber l’alibi du suspect, avant de retrouver un témoin, présent sur place lors du coup de lame porté au visage du livreur, en octobre.

Ce témoin a confirmé que le Montpelliérain de 25 ans était bien l’auteur de l’agression. Interpellé jeudi et de nouveau placé en garde à vue, il a été déféré au parquet de Montpellier.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *