Montpellier : un policier plonge dans le Lez pour récupérer du cannabis

Mardi à 8h, un policier de la Sécurité publique de Montpellier qui était hors service et qui se rendait à pied, à l’hôtel de police pour prendre son travail, a eu son attention attirée par le manège suspect d’un jeune individu sur les berges du Lez, sur le pont Jean Zuccarelli, à proximité de la mairie. L’intéressé manipulait une boîte et, selon lui, des morceaux de résine de cannabis.

Le policier a voulu en avoir le coeur net et s’est avancé pour procéder au contrôle du piéton, qui, en attendant décliner les qualités de cet invité inattendu a eu deux réflexes : coup sur coup, il a balancé la boîte contenant la drogue dans le fleuve, puis a détalé en courant, réussissant à s’enfuir du côté de la mairie, à Port Marianne.

Course-poursuite

Le fonctionnaire de police a appelé le 17 pour raconter la scène et pour demander des renforts. De nombreuses patrouilles ont été dépêchées du commissariat central, des véhicules de police-secours et de la brigade anticriminalité -BAC- pour localiser le fuyard. Des recherches minutieuses effectuées notamment sur le parvis et dans les parkings souterrains de l’hôtel de ville, puis alentour ont permis de mettre la main sur le suspect.

« Mardi matin, on a vu ces voitures de la police nationale avec gyrophare et sirène activés envahir le parvis de l’hôtel de ville, descendre dans les parkings souterrains, puis remonter, les policiers roulaient à vive allure. Manifestement, ils cherchaient quelqu’un », raconte ce mercredi à Métropolitain, un adjoint au maire de Montpellier, témoin de cette course-poursuite avec d’autres élus et employés.

Voleur à la roulotte

Pendant toute cette agitation matinale, le policier hors service n’avait pas hésité à plonger dans le Lez, après s’être déshabillé. Il a pu, courageusement récupérer la boîte et les 86 grammes de résine de cannabis après avoir nagé quelques dizaines de mètres et regagner la rive. La boîte et les produits illicites étaient coincés dans des branchages. Un acte courageux à l’actif de ce gardien de la paix, car l’eau du fleuve était glaciale. Et c’est frigorifié qu’il a été pris en charge et réconforté par des collègues.

Le détenteur du cannabis âgé de 19 ans a été placé en garde à vue. La perquisition effectuée dans la chambre de son foyer social où il est hébergé à Saint-Jean-de-Védas, à la périphérie ouest de Montpellier a été fructueuse : les enquêteurs de la sûreté départementale de l’Hérault ont récupéré une caverne d’Ali Baba, avec des dizaines d’objets et d’accessoires provenant de vols commis dans des véhicules en stationnement, principalement à Saint-Jean-de-Védas.

Un drone de 1 500 €

Les policiers ont notamment saisi un drone d’une valeur de 1 500 €, dérobé récemment dans un véhicule garé à Saint-Jean-de-Védas et que le propriétaire a été très heureux de récupérer intact. Un voleur à la roulotte particulièrement actif qui, au hasard de ses déplacements pédestres repéraient des véhicules aux portières laissées ouvertes pour les piller.

Remis en liberté à l’issue de sa garde à vue, il sera jugé ultérieurement devant une composition pénale au palais de justice de Montpellier.

7 Comments

  1. Il devait être sacrément en manque le flic pour se jeter dans l’eau glacée et récupérer une savonnette de shit :-))

  2. ils ont vraiment que ça a foutre . Il n’y a plus de délinquance ,ni de grand banditisme ? pour qu’une escouade de police courre et dépense les deniers public ,pour arréter des fumeurs de joints …alors que partout en europe et dans le monde on légalise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *