MHSC / Coupe de France : décrocher un nouveau quart face à Lyon

Montpellier reçoit Lyon en huitième de finale de la coupe de France ce mercredi à 21h au stade de la Mosson. La frustration de l’élimination en demi-finale de la coupe de la Ligue évacuée avec la victoire en championnat face à Angers samedi soir, les Montpelliérains comptent bien se qualifier face à un adversaire qui, cette saison, leur a jusque-là bien réussi. Michel Der Zakarian espère également que le public répondra présent pour soutenir son équipe.

Quelle affluence à la Mosson ?

« On joue Lyon à la maison. J’espère qu’il y aura du monde au stade. Cela m’ennuie de jouer dans un stade vide que ce soit en championnat ou en coupe. On fait quand même une bonne saison. Quand on voit qu’il y avait à peine 8 000 personnes contre Angers. C’est triste de voir un stade vide », constate amèrement Michel Der Zakarian avant de plaider, « Les joueurs ont besoin d’encouragement, d’être soutenus. Quand il n’y a personne au stade, qu’il n’y a que la Butte qui crie… Il faudrait que les tribunes soient un peu derrière l’équipe. Si on était dernier, je comprendrais. Mais on est 6e en championnat, on vient de faire une demi-finale de coupe de la Ligue, on est en 8e en coupe de France. J’espère qu’il y aura un peu de monde pour nous encourager face à Lyon ». Même si l’affiche est belle, il est toujours difficile d’attirer du monde au stade en pleine semaine.

En plus de l’absence de public, Michel Der Zakarian doit également se passer de Ellyès Skhiri (suspendu), Facundo Piriz (douleur au mollet), Giovanni Sio (raisons personnelles) et de Jérôme Roussillon. Ce dernier n’a pas encore repris l’entraînement en raison de sa douleur au mollet a précisé l’entraîneur montpelliérain. S’il n’a bien évidemment rien laissé paraître de ses choix ou du système utilisé, il a toutefois indiqué que Benjamin Lecomte serait titulaire dans les buts.

La coupe toujours un objectif

« Le mois de janvier a été costaud. Individuellement et collectivement cela pèse aussi » confie Ruben Aguillar, « L’accumulation des matches pèse aussi mentalement. Physiquement on y laisse un peu des plumes. C’est à nous de remédier à ça en redevant costaud. C’est ce qui faisait notre force ».

Si la victoire face à Angers n’a pas évacué la fatigue, elle a néanmoins ses vertus : « Psychologiquement cela a fait du bien. On a été très mauvais en début de match et on a su élever notre niveau mental et technique ainsi que notre niveau de jeu pour aller chercher la victoire. On a changé tactiquement mais ce sont les joueurs qui ont bien utiliser le ballon et qui ont eu les ressources mentales et techniques pour aller poser des problèmes à l’adversaire et marquer ».

Occupant la 6e place du championnat avec trois rencontres au mois de février importantes pour l’objectif d’être bien positionné avant le sprint final, la coupe était-elle toujours une priorité ? Michel Der Zakarian enrage : « Bien sûr que c’est un objectif. Je ne vois pas pourquoi vous me posez la question. On ne va pas faire l’impasse sur un huitième de finale de coupe de France ». S’il y avait besoin de rassurer les sceptiques ou les pessimistes, Ruben Aguilar rassure  : « On est de mieux en mieux car on enchaîne les victoires. On sait que cela va être un match compliqué car Lyon est une grande équipe de ce championnat. On va tout donner pour obtenir cette qualification. En coupe de la Ligue on est pas passé loin d’une finale. Là, on va essayer d’aller au bout ».

Un bon bilan face à Lyon

D’autant que Montpellier a cette saison un bon bilan face à Lyon avec un match nul (13e journée : 0-0) en championnat. « On les a bien ennuyés chez eux. Ils n’avaient pas eu beaucoup d’occasions à part sur deux pertes de balle en début de match. En deuxième périodes nous avions eu le monopole du jeu » rappelle Michel Der Zakarian. Mais également la victoire (4-1) en 8e de finale coupe de la Ligue en décembre face à une équipe bis, « mais nous avions aussi une équipe bis » précise l’entraîneur montpelliérain.

Alors bien sûr, Michel Der Zakarian met en avant le talent offensif et créatif des attaquant lyonnais. « J’espère qu’ils vont être encore défensivement dans la même envie de prendre des buts cela nous arrangerait » plaisante Michel Der Zakarian faisant référence à la victoire de Monaco 3 à 2 dimanche soir sur les Lyonnais. Mais l’entraîneur montpelliérain ne se fait pas d’illusion « Je pense qu’ils ont dû se faire tirer les oreilles et ils vont vouloir se qualifier chez nous. Mais nous aussi on a envie de nous qualifier ».

Si Bruno Genesio enregistre le retour de suspension de Lucas Tousard, il doit se passer de Rafael (entorse du genou). L’entraîneur lyonnais a prévenu en conférence de presse : « Il y aura beaucoup moins de changements que lors du match de Coupe de la Ligue. La rencontre de la Coupe de la Ligue n’a rien à voir avec le match de demain ». « Mais Montpellier a aussi envie de se qualifier. C’est une équipe régulière. Ce n’est plus un hasard si elle est toujours sixième. Elle est très bien organisée, solide défensivement. On s’attend à un match difficile mais on a les qualités pour leur poser des problèmes »

Mercredi 7 février à 21h au stade de la Mosson, 8e de finale de la coupe de France : Montpellier – Lyon.

Montpellier : Bertaud, Lecomte – Aguilar, Congré, Hilton, Mendès, Mukiélé, Poaty, Cozza – Sambia, Lasne, Dolly, Caumet – Ikoné, Porsan-Clementé, Mbenza, Camara, Ninga.

Lyon : Gorgelin, Lopes – Diakhaby, Marçal, Marcelo, Mendy, Morel, Tete – Aouar, Ferri, Ndombele, Tousart – Cornet, Fekir, Mariano, Memphis, Myziane, Traoré.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *