Popeyes Kitchen à Montpellier : plus qu’une semaine à attendre

La chaîne américaine de fast-food, Popeyes Kitchen, ouvrira son deuxième restaurant en Europe, sur la place de la Comédie à Montpellier, lundi 12 février prochain, en lieu et place du Quick, fermé depuis un an. La date a été confirmée par la direction, après plusieurs mois de travaux et plusieurs semaines de retard.

Les Montpelliérains qui n’ont plus qu’une semaine à attendre seront donc les premiers à goûter le fameux poulet, qui fait la renommée mondiale de la marque américaine depuis plus de 40 ans.

Concurrent de KFC

L’enseigne rivale de KFC entend se tailler la part du lion dans un marché du fast-food déjà trusté par d’autres mastodontes américains en Occitanie -Pyrénées-Méditerranée- à l’image de Mc Donald’s et de Burger King, bien implantés sur le Clapas.

Un poulet mariné de longues heures dans un mélange d’épices sera proposé sous la forme de burger, wrap, finger food, salade élaborés à partir de poulet 100% frais et français.

Sur place ou à emporter

Le design de ce premier établissement reprend les codes couleur de la marque américaine, tout en s’adaptant aux standards : les amateurs de burgers pourront déguster sur place ou pourront emporter les commandes.

Ce nouveau restaurant de 370 m2 sur trois niveaux disposera d’une capacité de 90 places assises. L’ouverture de l’établissement permet l’embauche de 50 personnes sur Montpellier.

Avant la place de la Comédie, Popeyes Kitchen ouvrira ce jeudi 8 février à Toulouse sa première enseigne en France.

5 Comments

  1. Un hamburger Yankee quitte Montpellier le 12 février 2018 pour Toulouse.
    Avec sa beurk beurk mobile il se dirige vers Toulouse pour essaimer ses petits.
    Quand tout à coup : A cracra cadabra !
    Il parvient à arriver 2ème mais 4 jours avant : le 8 février de la même année !

    Par quel prodige et à quelle distance les 2 hamburgers vont ils se télescoper sur l’a9 ?

    Correction :
    Jamais ! Ils sont tellement indigestes qu’ils ont déjà réussi donner des hallucinations à ceux qui en ont conté l’histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *