Montpellier-Lattes : dix gardes à vue pour vol, agression et cambriolage

Dix suspects interpellés ces dernières heures pour un vol, une agression et un cambriolage étaient en garde à vue ce dimanche matin, au commissariat central de Montpellier, selon une source proche de l’enquête. En fait, trois affaires distinctes occupent les policiers de la Sécurité publique de permanence à la sûreté départementale de l’Hérault.

LATTES. Voiture volée : samedi vers 19h, un équipage de la brigade anticriminalité -BAC- a repéré une voiture qui était signalée volée. Le véhicule dérobé au hameau de Maurin, à Lattes a été intercepté sur cette commune, avec cinq occupants à bord. Leur garde à vue va permettre de déterminer si les quatre passagers étaient au courant que la voiture conduite par leur ami était volée.

MONTPELLIER. Cambriolage : hier vers 22h, un riverain de la rue de l’Espérou, dans le quartier du Plan-des-Quatre-Seigneurs, a appelé le 17, le numéro d’urgence de police-secours, en signalant que des individus se trouvaient dans le pavillon d’un de ses voisins, dont il savait qu’il était absent pour le week-end.

Des équipages de la BAC du commissariat central ont rapidement convergé à l’adresse indiqué et ont surpris en flagrant délit quatre individus qui venaient de pénétrer par effraction dans l’habitation, qu’ils étaient en train de cambrioler. Ils avaient déjà amassé un butin pour l’emporter, quand les policiers sont intervenus.

MONTPELLIER. Agression : dans la nuit de samedi à ce dimanche, vers 0h30, la victime d’une agression a croisé et reconnu dans une rue de l’Écusson, l’homme qui lui avait volé son sac quelques heures plus tôt. Elle a composé le 17 et une patrouille de policiers de la Sécurité publique, rapidement à l’adresse indiquée où se trouvait le voleur de sac a procédé à son arrestation.

>> À SUIVRE : le point complet sur ces affaires lundi soir.

6 Comments

    1. Bonjour, présomption d’innocence oblige, nous ne pouvons pas donner les identités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *