Nature et culture : les Salines de Villeneuve, capitale des zones humides

Les Salines, au sud-ouest de Montpellier sont la capitale mondiale des zones humides ce week-end, avec une riche programmation autour de la nature et de la culture, grâce à Olivier Scher, photographe et ornithologue du conservatoire des espaces naturels et à l’artiste-photographe, Cahuate Milk.

Au menu de ces deux journées, autour de visites du site protégé des Salines, de la danse, de la musique, des expositions de peinture, de photos, de calligraphies et de graffitis du street art, avec seize artistes qui sont présents : Gennaro Lewis, Polar, Tank et Popek, Marion Jalliot, Jean-Marie Balsière, Olivia de Bona, Camille Dorman etc.

Près de 300 hectares

Situées  sur les communes de Villeneuve-lès-Maguelone, de Mireval et de Vic-la-Gardiole, à 15 km au sud-ouest de la métropole de Montpellier -400’000 habitants- et à 25 km au nord-est de l’agglomération de Thau -90’000 habitants-, les Salines de Villeneuve s’étendent sur 292 hectares, des berges de l’étang de Vic aux pieds du massif de la Gardiole.

En liaison avec les étangs de Vic, des Moures et de Pierre blanche, le site naturel protégé des Salines de Villeneuve s´intègre dans  un complexe lagunaire exceptionnel de 1 817 hectares, au sein des 6 015 hectares des étangs Palavasiens.

De nombreuses espèces

Lieu naturel d’épuration et de montée des eaux, réservoir de biodiversité, lieu de loisirs et d’activités économiques, les Salines jouent un rôle important pour la conservation du patrimoine naturel  des sites Ramsar et Natura 2000 des étangs Palavasiens . On y observe une mosaïque de milieux naturels entre eau douce et eau salée où de nombreuses espèces remarquables, en particulier des oiseaux viennent se reproduire ou s’alimenter.

Parmi les espèces phares, on peut citer  le Flamant rose, l’Aigrette garzette ou le Tadorne de Belon, omniprésents sur l’ensemble du site. D’autres  oiseaux sont plus rares et plus difficiles à voir, mais s’observe aisément en période de migration ou de reproduction :

  • dans les salins et les marais saumâtres, on peut observer  l’Avocette élégante, l’Echasse blanche, la Sterne naine ou le Gravelot à collier interrompu
  • dans les 112 ha de zones douces, c’est le royaume des canards avec la belle Nette rousse, et le rare Canard chipeau. La roselière du site accueille chaque année deux couples de Butors étoilés et une dizaine de couples de Blongios nain, deux hérons particulièrement discrets et rares en France.

Une faune riche

Outre les oiseaux, les Salines de Villeneuve abritent une faune riche et diversifiée. On y rencontre de petits mammifères comme des musaraignes, des lapins de garennes, mais également plusieurs espèces de chauves-souris qui viennent nicher ou se nourrir.

Les canaux et les pièces d’eau, sont également utilisés comme lieu de nurserie par de nombreux poissons ou crustacés. On retrouve ainsi des anguilles d’Europe, des muges et des crevettes grises en grande quantité, mais également l’épinoche petit poisson fréquentant les zones les plus douces.

Les mares et les près salés accueillent de nombreux amphibiens. On peut aisément rencontrer la rainette méridionale, le pélodyte ponctué, ou le triton palmé. De multiple libellule comme des Lestes, des Sympétrums ou des Agrions fréquentent également ces zones.

La flore est aussi à l’honneur sur les Salines, avec la présence de la Scorzonère à petites fleurs; dont le site abrite l’unique station languedocienne et l’orchis des marais, une des rares orchidées du littoral qui poussent les pieds dans l’eau.

Des milieux d’importance communautaire comme les sansouires, les laisses d’étangs, et les près salés se colorent au fil des saisons pour  former le paysage  typique au couleur rougeâtre de nos lagunes languedociennes. On y observe des Narcisse tazette, des iris maritime, des Saladelles aussi appelé lavande de mer, et d’autres plantes moins spectaculaires mais tout aussi patrimoniales comme le Jonc subulé, le Scirpe littoral, et la Marisque.

Une bonne idée de sortie en famille ce week-end à quinze minutes de Montpellier.

>> Pratique : journées mondiales des zones humides, ce samedi 3 février et ce dimanche 4 février, de 10 h 30 à 18 h 30. Salines de Villeneuve-lès-Maguelone. Accès libre et gratuit. Plus d’infos sur lagaleriephemere.net

Près de 300 hectares protégés à 15 km au sud-ouest de Montpellier.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *