MHSC-Ligue 1 : retrouver une bonne dynamique face à Angers

Montpellier reçoit Angers ce samedi à 20h au stade de la Mosson dans le cadre de la 24e journée de Ligue 1. Après une semaine difficile, marquée par la défaite en championnat à Paris (4-0) et l’élimination en demi-finale de la coupe de la Ligue face à Monaco (2-0), les hommes de Michel Der Zakarian ont l’occasion de se relancer face à Angers. L’entraîneur montpelliérain devra encore se passer de Jérôme Roussillon, en délicatesse avec un mollet, et composer avec la fatigue.

Passer à autre chose

Les Montpelliérains ont quitté mercredi la coupe de la Ligue avec des regrets. « Il faut bien passer à autre chose. Il y a de la déception car on étaient aux portes de la finale et je reste persuadé que l’on aurait pu mieux faire. Après on ne maitrise pas tout. Il y a aussi de la fatigue, on enchaîne les matchs. Ce n’est pas prêt de s’arrêter et je n’espère pas car c’est plutôt sympa à vivre » positive Benjamin Lecomte. Mais c’est indéniable, Montpellier connait un coup de moins bien. Quoi de plus normal après 8 matchs joués en trois semaines. Et rebelote pour cette première de février avec aujourd’hui Angers, la réception de Lyon mercredi en coupe de France et un déplacement à Metz en Ligue 1 samedi prochain.

« C’est normal qu’il y ait un peu de fatigue dans les jambes et les têtes », excuse Michel Der Zakarian, qui regrette toutefois les blessures que cela engendre. Il espère d’ailleurs récupérer Jérôme Roussillon pour Lyon ou Metz.

Et si la défense est à la peine depuis trois matchs avec 9 buts encaissés, la fatigue n’y est pas pour rien. Moins compacts, moins solidaires dans les courses, à la peine dans l’anticipation… ce qui faisait merveille depuis le début de saison souffre. « Il y a de la fatigue physique. Mais mentalement je nous sens frais car on a l’ambition de faire quelque chose de bien. Quand physiquement on se sent moins bien, techniquement cela s’effrite, il y a un peu plus d’énervement et on fait moins les courses ensemble » explique le gardien montpelliérain, qui prône la communication pour que cet état ne soit que passager.

Son entraîneur se veut rassurant : « Malgré la fatigue, les joueurs sont à l’écoute et ont envie de bien faire. On ne va pas lâcher ne vous inquiétez pas ».

L’importance de ce mois de février

La forme, il faudra bien la retrouver si Montpellier veut voir plus haut. D’autant que les échéances de ce mois de février seront déterminantes pour la suite de la saison. Mercredi, c’est une place en quart de finale qui se jouera à domicile face à Lyon. Même si le chemin est encore long avant la finale, s’il reste encore une chance de faire un très joli clin d’oeil à Loulou c’est bien là. Pour le championnat, Benjamin Lecomte pose le décor : « Le mois de février est un gros test car on va rencontrer des équipes comme nous. Si on arrive à prendre des points contre elles, l’écart va se creuser. Sur ce match d’Angers, on peut les mettre à 9 points. S’ils gagnent, ils peuvent revenir à 4 points de nous. Et bizarrement on dit que Montpellier fait une bonne partie de saison et pas Angers. Cela reste très complexe. C’est important pour nous de gagner ce week-end ».

Après Angers et Metz, se profileront Guingamp à domicile et Strasbourg à l’extérieur. Ces matchs passés, « on pourra commencer à regarder le classement parce qu’on arrivera vite sur la fin de saison » prévient le goal montpelliérain. Même teneur dans les propos de Michel Der Zakarian : « Cela va être important de prendre des points pour d’abord aller vite chercher le maintien et parce que cela va conditionner la suite ».

Réagir face à Angers

Benjamin Lecomte tempère et ne veut pas mettre de pression inutile sur le match du jour : « On est quand même pas dans une situation critique. On a 31 points. J’ai envie que l’on s’affirme à domicile si on veut espérer jouer les belles places. Et surtout gagner ce genre de rencontre ». Face à Angers, 15e avec 25 points et actuellement sur une bonne dynamique, le gardien montpelliérain préconise : « Il va falloir être plus calme, serein et retrouver ces efforts que l’on fait ensemble pour se donner une rencontre facile ce week-end et sur les prochains matchs. À part Lille, cela a toujours été compliqué. Il va falloir se donner un peu d’air en gagnant avec la manière ».

Septième en position de chasser Nice (6e, 34 pts) et Nantes (5e, 37 pts), Montpellier devra s’imposer car l’écart est loin d’être creusé avec les équipes derrière. Seuls 6 points séparent en effet les Pailladins, de Lille 17e. On comprend donc mieux l’enjeu de ce mois de février. Alors Benjamin Lecomte annonce : « On a tous envie de bien faire cette saison. Maintenant, il va falloir des actes ». Cela doit commence dès ce soir face à Angers.

Les équipes

Montpellier : Pionnier, Lecomte – Aguilar, Congré, Hilton, Mendès, Mukiélé, Poaty, Cozza – Sambia, Lasne, Skhiri, Dolly, Piriz – Ikoné, Sio, Mbenza, Camara, Ninga.

Angers : Butelle, Michel – Andreu, Bamba, Manceau, Pavlovic, Thomas, Traoré – Capelle, Fulgini, Ketkeophomphone, Mangani, Oniangué, Puyo, Santamaria, Tait – Kanga, Sunu, Toko Ekambi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *