MHSC / Ligue 1 : le coaching de Der Zakarian donne la victoire à Montpellier (2-1)

Montpellier recevait Angers dans le cadre de la 24e journée de Ligue 1. Malgré la fatigue, il fallait évacuer la déception de l’élimination en demi-finale de la coupe de la Ligue mercredi face à Monaco. Les Pailladins ont bien réagi en l’emportant 2 à 1 grâce au coaching de Michel Der Zakarian. Avec la victoire de Toulouse sur la pelouse de Nice (0-1), le MHSC passe à la 6e place au profit d’une meilleure différence de buts par rapport aux Aiglons. De bon augure avant la réception mercredi de Lyon en huitièmes de finale de la coupe de France.

Entame de match difficile

Avec le rythme imposé par le calendrier, Michel Der Zakarian faisait tourner. Sans doute une explication à l’entrée poussive des joueurs montpelliérains dans la rencontre. Les visiteurs se procuraient la première occasion. Bien lancé par Traoré dans la profondeur, Toko Ekambi transmettait en retrait à l’entrée de la surface pour Oniangué dont la frappe était repoussée par Lecomte dans les pieds de Capelle. L’Angevin, à 20 mètres, décochait un tir puissant qui s’écrasait sur la transversale (3′). Très brouillon, Montpellier tardait à réagir et se faisait piéger. Lancé par Capelle, Toko Ekambi obtenait un penalty sur la sortie de Lecomte. Sévère pour le portier montpelliérain qui était ensuite pris à contre-pied (1-0, 20′). Sur une rare fulgurance, Ikoné driblait trois adversaires et lançait dans la surface Camara. Le Montpelliérain était bousculé par Butelle sans provoquer de réaction de l’arbitre (33′).

Le coaching de Michel Der Zakarian

Face au manque de dynamisme de son équipe, Michel Der Zakarian changeait de système en faisant passer sa défense à 4 pour apporter un milieu offensif de plus. Cozza faisait les frais de ce changement au profit de Sambia (36′). Montpellier reprenait petit à petit le contrôle du match et revenait à la marque juste avant la pause. Bien trouvé par Mukiélé, Aguilar,  sur son côté droit, centrait à l’entrée de la surface pour Dolly qui remettait pour Lasne. La frappe du milieu de terrain, détournée par deux défenseurs, finissait au fond des filets (1-1, 43′).

L’entrée de Mbenza

De retour sur la pelouse, Montpellier prenait le contrôle du ballon mais ne parvenait pas à percer le coffre-fort angevin. Ikoné ou Dolly tentaient bien de percuter mais ne parvenaient pas à se montrer dangereux. Lecomte se faisait une frayeur quand sur une remise en retrait de Mendès, pressé par Toko Ekambi, il dégageait sur le dos de l’attaquant avant de se reprendre (50′). Face au bloc angevin positionné très bas, Montpellier ne trouvait pas la solution malgré de réelles intentions. Jusqu’au coaching de Michel Der Zakarian à la 67′. Mbenza, rentré à la place de Dolly, s’illustrait rapidement. Après une belle combinaison entre Camara et Lasne, il héritait du ballon à gauche de la surface et décochait une frappe puissante pour donner l’avantage au MHSC (2-1, 70′).

Angers profitaient que Montpellier lève le pied pour sortir de leur camp. Ketkeophomphone tentait une lourde frappe de 25 mètres qui frôlait le montant gauche de Lecomte (86′). Les Montpelliérains faisaient le dos rond dans les arrêts de jeu et parvenaient jusqu’au coup de sifflet final avec cette victoire 2-1.

Montpellier : Lecomte – Aguilar, Congré, Mendès, Mukiélé, Cozza (36′ Sambia) – Lasne, Skhiri, Dolly (67′ Mbenza) – Ikoné, Camara (80′ Sio).
Remplaçants : Pionnier, Hilton, Piriz, Sambia, Mbenza, Ninga, Sio.

Angers : Butelle – Bamba, Thomas, Traoré, Manceau – Mangani, Santamaria, Oninangué (75′ Kanga) – Capelle (65′ Fulgini), Tait (59′ Ketkeophomphone) – Toko Ekambi.
Remplaçants : Michel, Fulgini, Pavlovic, Puyo, Sunu, Kanga, Ketkeophomphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *