Montpellier : une sexagénaire braquée devant son fils pour son argent

Un Montpelliérain de 46 ans a été interpellé mardi soir par la police, après avoir été mis en fuite par des témoins, alors qu’il venait de braquer une sexagénaire accompagnée de son fils trisomique.

Mardi soir, la retraitée de 67 ans qui se trouvait avec son fils trisomique s’apprêtait à déverrouiller sa voiture garée au dernier étage du parking aérien d’Occitanie, sur la route de Ganges, entre le CHU et le rond-point de la Lyre, quand un inconnu s’est approché en brandissant un cutter, avec la lame pointée sur eux.

L’agresseur s’est montré très menaçant. Il a placé la lame du cutter sous la gorge de la sexagénaire pour l’obliger à lui donner tout ce qu’elle avait dans son sac et surtout son portefeuille pour rafler son argent. Terrorisée, la retraitée s’est exécutée. L’agresseur a alors rapidement pris la fuite.

Un récidiviste

La sexagénaire s’est mise à hurler et deux témoins, présents sur ce parking n’ont pas hésité, courageusement à courser le suspect, puis à le neutraliser, jusqu’à l’arrivée d’une patrouille de policiers de la Sécurité publique. Le quadragénaire a été conduit au commissariat central et placé en garde à vue.

Ce n’était pas un inconnu pour les policiers de la sûreté départementale de l’Hérault, en charge de l’enquête et pour cause : l’agresseur présumé a déjà été arrêté à deux reprises récemment, pour des faits identiques de violences sur des piétons pour les dépouiller avec une arme blanche, à Montpellier.

Coup de folie écarté

Lors de chaque arrestation, il avait présenté des symptômes de malade mental, ce qui avait entraîné sa remise en liberté. Après cette troisième interpellation, le quadragénaire a, une nouvelle fois expliqué aux policiers qu’il n’avait pas pu maîtriser une pulsion d’un coup de folie pour passer à l’acte.

De nouveau, le procureur de la République de Montpellier a requis un expert psychiatre près la cour d’appel pour l’examiner. Cette fois, le psychiatre a conclu que le quadragénaire était bel et bien responsable de ses actes. En clair, qu’il faisait « du cinéma » en garde à vue, pour échapper à des poursuites pénales. Il a été déféré ce soir au parquet.

6 Comments

  1. Malade mentale ou pas à aucun moment il faut laisser ce genre de personne dehors et uniquement pour la sécurité de tous et surtout des personnes âgées et aussi pour nos enfants. Faut les enfermer une bonne fois pour toutes et si les prisons sont pleines et bien construisons en d’autres sinon faut faire plus de cimetière.

    1. Moi je suis absolument OK avec dingo034 On en a marre de se faire braquer , agresser verbalement ou physiquement & puisque la justice ne fait son boulot jusqu’au bout , on va finir par se passer d’eux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *