Montpellier : les lycéens et les étudiants dans la rue

C’est la première action de l’année pour les étudiants et les lycéens de Montpellier. En effet, ce jeudi, plusieurs syndicats étudiants et lycéens appellent à une journée de protestation contre les nouvelles règles d’accès aux études supérieures. « Parcoursup », la plateforme de vœux reste visiblement au cœur des débats avec ces fameux attendus exigés pour intégrer telle ou telle filière.

AG à Paul Valéry

Une assemblée générale est prévue à 10 heures à l’Amphi C de la fac de lettres Paul Valéry.  Des manifestations sont organisées dans de nombreuses villes du pays ce jeudi.

On parle aussi de barrages filtrants à l’entrée des facs et des lycées. Le Snesup-FSU, premier syndicat chez les enseignants du supérieur, l’Unef l’UNL et le syndicat lycéen SGL et d’autres réclament le retrait du projet de loi sur les nouvelles modalités d’accès à l’université, traduites dans la nouvelle plateforme d’inscription qui a succédé à APB.

« On ne veut pas de sélection en faculté », précise Fabien Bon du syndicat Scum de Montpellier. La présidence de l’UM3 a pris les devants en mettant en place les critères de sélection dans son université, qui compte 20’000 étudiants.

Une manif devant le rectorat

Les étudiants partiront de l’UM3 vers 13h ce jeudi pour se diriger en centre-ville et rejoindre le rectorat. Des syndicats lycéens, étudiants et enseignants appellent à une journée de mobilisation pour demander les retraits de la réforme sur l’accès à l’université et du projet d’un nouveau baccalauréat, à travers des manifestations, des rassemblements, voire la grève.

Pour le baccalauréat, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer présentera son projet à la mi-février : il devrait au moins proposer un examen ramené à cinq épreuves, dont le français en première et un grand oral en terminale, au lieu de dix à quinze actuellement.

Depuis la récente mise en service de la plateforme nationale Parcoursup, 200’000 voeux ont déjà été reçues, selon le ministère de l’Éducation.

1 Comment

  1. comme d’habitude , les jeunes écervelés s’amusent , Paul Valéry qui ne méritait pas ça est devenue une fac d’apprentis gauchistes avec des profs qui les préparent leur avenir au pole emploi, c’est triste mais ça continue encore et encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *