MHSC. Coupe de la Ligue : à l’assaut du Rocher pour une finale

Victorieux à Rennes hier soir (2-3), le Paris Saint Germain attend son adversaire en finale de la coupe de la Ligue. Montpellier tentera d’obtenir son ticket face à Monaco ce mercredi soir à 21h. Si les Pailladins n’entendront pas les chants des Ultras au stade Louis II, ils évoquent ce supplément d’âme qui les anime dans cette saison dont le principal objectif est de ramener une coupe pour Loulou.

L’après Paris

Dans les paroles, la défaite de samedi au Parc des Princes n’a pas laissé de traces. « On est passés à autre chose » assure Michel Der Zakarain, « Il y a beaucoup d’équipes qui ont pris des raclées, et des plus grandes que nous, à Paris. On aurait souhaité faire un meilleur match mais quand ils sont dans cette configuration et qu’ils ont vraiment envie, ils sont toujours capables de trouver des remèdes à ce que l’adversaire propose ». Même teneur dans les propos de Giovanni Sio : « On savait qu’en allant à Paris cela allait être très compliqué. On s’est battu en essayant de bien faire. Malheureusement cela n’a pas été le cas. On est passé à autre chose ».

Face à un adversaire injouable, Montpellier n’a pas montré son visage habituel. « Défensivement on a eu beaucoup de lacune dans les distances entre nous et dans l’agressivité que l’on aurait dû mettre dès le début du match » analyse Michel Der Zakarian. Avec ces quatre buts contre Paris qui suivent les trois encaissés face à Lorient, la défense a été prise à défaut. Une solidité avec laquelle il faudra renouer ce soir. L’entraîneur montpelliérain prévient : « À un degré moindre c’est du calibre de Paris. Il y a des joueurs de grandes qualités. Il va falloir que l’on retrouve notre imperméabilité défensive. Il faut que l’on recourt bien ensemble ».

Dernier trophée possible pour Monaco

Éliminé de toute coupe d’Europe et de la coupe de France, distancé par Paris pour le titre en championnat, il ne reste plus à Monaco que cette coupe de la Ligue comme chance de remporter un trophée cette saison. Alors même si la deuxième place en Ligue 1 est l’objectif principal du club de la Principauté, les hommes de Leonardo Jardim joueront bien sûr le coup à fond.

Et si Monaco fait partie des grosses cylindrées, Montpellier leur a tenu tête par deux fois cette saison (J8 L1 : 1-1 et J20 : 0-0). « On leur a posé pas mal de problèmes à domicile et chez eux. C’est une équipe qui aura quelques craintes. On n’a pas perdu donc cela nous rassure aussi » avance Giovanni Sio. L’attaquant montpelliérain sait bien sûr que cela ne sera pas facile : « C’est une équipe qui va essayé de jouer comme à Marseille dimanche. Nous aussi on a envie d’aller en finale donc on va se donner à 200 % ».

Sans les Ultras

Il faudra effectivement être à 200 %, d’autant que le MHSC n’entendront pas les encouragements des Ultras montpelliérains. Après le boycott du déplacement au Parc des Princes contre, de manière résumé, le foot business, les trois groupes renouvellent leur refus de cautionner la coupe de la Ligue. Fidèles à leurs valeurs et leurs idées, après avoir accueilli les joueurs à l’aéroport samedi soir, ils donnent rendez-vous à tous les supporters samedi 3 février au stade de la Mosson pour encourager Montpellier face à Angers en championnat. Comme à l’ordinaire. Coupe ou pas coupe.

Une décision que regrette néanmoins Michel Der Zakarian : « C’est dommage. Même s’ils boudent la Ligue, et qu’ils ne sont pas contents de ce qu’elle leur propose, on fait une demi-finale, on aurait besoin d’eux derrière l’équipe. C’est leur choix. Il sont venus nous encourager à l’aéroport après le match de Paris. Cela aurait été bien de les avoir aussi à Louis II ». L’entraîneur montpelliérain espère « qu’ils ne bouderont pas la finale si on est qualifiés ».

Pour Loulou

Si les Ultras boycotteront certainement une possible finale, Louis Nicollin n’aurait sans doute pas fait la fine bouche. « Il aurait préféré la coupe de France mais je pense qu’il n’aurait pas boudé si on allait en finale de la coupe de la Ligue » confie Michel Der Zakarian, « C’est important pour les joueurs et pour le club. Ce serait un bon clin d’oeil. C’est ce que j’avais émis au début de saison et j’espère que l’on va réussir notre pari ». Une volonté qui accompagne les joueurs comme en témoigne Giovanni Sio : « On a toujours cette pensée quand on joue. C’est une motivation pour faire un bon résultat contre Monaco ».

Le groupe

À part Paul Lasne (suspendu), Michel Der Zakarian dispose de l’ensemble de son effectif et partira avec un groupe de 19 joueurs à Monaco. Il enregistre ainsi le retour de blessure de Facundo Piriz et pourra compter sur Ruben Aguilar et Jérôme Roussillon, absents à Paris samedi. « Ils sont disponibles à jouer. Sinon ils ne feraient pas le déplacement » assure l’entraîneur héraultais à propos de ces deux latéraux. L’entraîneur a également annoncé que Benjamin Lecomte gardera ce soir les cages montpelliéraines.

« C’est un match très important. On ne joue pas des demi-finales toutes les saisons. Il y a des joueurs pour qui se sera leur première et peut être leur dernière. Il faut croquer dedans et avoir l’ambition de se retrouver au Matmut Atlantique » résume Michel Der Zakarian. Mais avant de disputer la finale à Bordeaux face à Paris, il faudra d’abord renverser le Rocher.

>> Pratique : demi-finale de la coupe de la ligue, ce mercredi 31 janvier à 21h05 : Monaco – Montpellier. Diffusé sur Canal Plus.

Montpellier : Bertaud, Lecomte – Aguilar, Congré, Hilton, Mendès, Mukiélé, Roussillon, Poaty, Cozza – Sambia, Skhiri, Dolly, Piriz – Ikoné, Sio, Mbenza, Camara, Ninga.

Monaco : Subasic, Sy – Glik, Jemerson, Jorge, Raggi, Sidibé, Touré, Boschilia, Fabinho, Moutinho, N’Doram, Rony Lopes, Tielemans, Keita, Falcao, Ghezzal, Jovetic, Sylla.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *