Castelnau-le-Lez : la suppression d’un passage à niveau est relancée

Le projet de suppression du passage à niveau sur l’avenue Marcel Dassault, à Castelnau-le-Lez, aux portes nord de Montpellier est relancé. Une réunion s’est tenue récemment en préfecture à Montpellier pour évoquer ce dossier, alors que les premières études avaient été engagées en 2011 sans aboutir.

200 trains par jour

Le nouveau maire de Castelnau-le-Lez, Frédéric Lafforgue a décidé de reprendre le dossier en main et de relancer une nouvelle enquête pour construire un passage souterrain et donc faire passer les voitures sous les voies. 200 trains par jour sur la ligne SNCF Montpellier-Nîmes traversent la commune.

Ce passage à niveau n°39 est considéré comme l’un des plus dangereux de l’Hérault, depuis la suppression en cours de celui de Baillargues, à l’Est de Montpellier.

Plus de 10 millions d’euros

Selon le maire de Castelnau-le-Lez, « ce passage à niveau est dit à traitement prioritaire en raison de sa dangerosité et son trafic routier toujours plus important sur cette route ».

Si aucun nouveau budget précis n’est arrêté, la dernière étude sur le principe d’un passage souterrain à gabarit réduit ayant été estimée entre 11 millions d’euros et 13 millions d’euros avec une participation de 50 % Etat-RFF et 50 % collectivités locales.

La Ville de Castelnau-le-Lez serait prête aussi à mettre la main à la poche à hauteur de 5%.

4 Comments

  1. Maintenant que des immeubles sont construits de chaque côté entre le PN et le rond-point de Paris, ça va foutre un beau bordel. Si le passage sous-terrain avait été construit avant les immeubles, les perturbations eussent été bien moindre.

    1. Oui mais les boîtes de TP vont gagner plus de pognons, d’où plus de frics pour les campagnes électorales du maire… Elle est pas belle la vie ???

  2. Une chose est sûre, cette route sera souvent inondée… donc fermée ! Et avec le nombre de voitures qui y passent chaque jour, ça promet … un beau bordel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *