Montpellier : pendu avec sa ceinture de sécurité, autopsie ordonnée

Les gardiens de la paix de la Sécurité publique du commissariat central de Montpellier qui sont intervenus ce dimanche matin pour un cadavre découvert dans une voiture en stationnement dans une rue du quartier Est du Millénaire, assurent que c’est la première fois de leur carrière et de leur mission de police-secours qu’ils étaient confrontés à pareille scène macabre : un Montpelliérain de 34 ans se serait suicidé avec sa ceinture de sécurité.

C’est un témoin qui a donné l’alerte aux sapeurs-pompiers du Sdis 34, qui sont rapidement intervenus avec un médecin, dans une impasse, située entre le rond-point de Richter et le Millénaire, à proximité de la rue Alfred Nobel. À leur arrivée, le conducteur d’une voiture était décédé par pendaison.

Strangulation

Détail étrange : il avait sa ceinture de sécurité passée autour du cou. Des patrouilles de police-secours et un officier de police judiciaire de permanence à la sûreté départementale de l’Hérault, rapidement sur place ont cru, dans un premier temps que la victime s’était étranglée accidentellement avec la ceinture. Le drame serait survenu quelques heures plus tôt, dans cette rue isolée du Millénaire.

C’est le médecin légiste appelé pour faire un examen sommaire du corps qui a exclu cette hypothèse pour privilégier un geste volontaire. Un suicide qu’aurait été confirmé depuis ce matin par les investigations policières. Le trentenaire paraissait dépressif.

Toutefois, le médecin a dressé un obstacle médico-légal. Le procureur de la République de Montpellier a ordonné une autopsie qui sera pratiquée en début de semaine à l’institut médico-légal du CHU Lapeyronie.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *