Montpellier : le « rat » des bars et des restaurants arrêté

Un piéton de 35 ans a été interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi à 4h20 par des policiers de la brigade anticriminalité -BAC-, sur la route de la Mer, à Montpellier, alors qu’il venait de cambrioler par effraction quatre bars et restaurants dans le quartier de Port Marianne, implantés autour du bassin Jacques Coeur.

Il avait dans ses poches l’argent liquide volé dans les fonds de caisse des quatre établissements, après leur fermeture. Le mode opératoire était toujours le même : il faisait sauter les gonds des portes vitrées, les relevait et s’introduisaient jusqu’aux caisses pour les fracturer à leur tour et rafler l’argent laissé à l’intérieur. Un butin peu important.

ADN dans le fichier

Le « rat » des bars et des restaurants a été confondu durant sa garde à vue pour deux autres cambriolages similaires perpétrés une nuit d’octobre dernier dans des établissements recevant du public de l’Écusson, où ses traces ADN avaient été relevés par la police technique et scientifique, ainsi que par le groupe d’enquête criminalistique -Gec- du commissariat central de Montpellier. Des traces qui sont contenues dans le fichier national des empreintes papillaires et génétiques des personnes arrêtées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *