Montpellier : les forains de la Comédie sont remontés à bloc

La pose inattendue en début de semaine d’un bloc en béton armé, interdisant tout accès en véhicule sur la dalle du centre commercial du Polygone, via l’Allée Benjamin Milhau, depuis la place de la Comédie met en ébullition des forains du marché et pour cause : trois d’entre-eux ne peuvent plus installer leurs étals.

Du coup, ils sont remontés à bloc, d’autant que le blocage des accès sur ce coin du parvis, où les marchands de vêtements, de chaussures, de sacs et autres articles payent leur emplacement est intervenu en l’absence de Jean-Pierre Touchat, l’incontournable président de l’association régionale des forains des halles et des marchés…

Risque d’attentat terroriste

« Nous avons découvert ce bloc en béton armé en arrivant, mardi matin. On n’a jamais été informés de cette mesure prise, selon une infirmation distillée par un cadre de la mairie, dans le cadre préventif du risque d’attentat terroriste, à savoir qu’un camion-bélier pourrait être lancé sur la dalle du Polygone et du Triangle. Mais, ils ne s’en sont aperçus que maintenant ? », s’interroge un forain du marché de la Comédie.

Il se souvient avoir récemment aperçu et entendu, « un responsable de la préfecture de l’Hérault qui s’est mis en colère en découvrant qu’un véhicule-bélier pouvait aisément s’engager sur le parvis du Polygone et du Triangle, très fréquenté par les piétons. C’est remonté semble t-il à la Ville de Montpellier ».

Bloc et bittes

Cet unique bloc en béton armé interdit le passage, à côté de plusieurs petites bittes en acier en travers de l’Allée Benjamin Milhau, qui sont très faciles à enlever. « Régulièrement, nous voyons des fourgons et autres véhicules s’engager sur cette dalle piétonne, notamment des camions de livraison », assurent des témoins.

Les forains de la Comédie attendent avec impatience le retour imminent du président Touchat, dont l’étal jouxte justement l’emplacement qui fait polémique. En attendant, les trois forains qui ne peuvent plus accéder sur la parvis n’ont pas trouvé un autre emplacement de secours sur la place. Une comédie qui ne les fait pas rire.

La position officielle

La Ville et la métropole de Montpellier ont réagi, ce jeudi : « Suite à la demande de la police nationale -Sécurité publique- et en lien avec la préfecture de l’Hérault, un bloc en béton armé avait été installé dès la fin du mois de novembre dernier sur la dalle du Triangle entre le Polygone et la Comédie. À l’occasion de la manifestation Cœur de Ville en Lumières, il avait été enlevé par erreur par l’entreprise en charge du démontage de l’événement, avant d’être réinstallé le 8 janvier dernier par la Ville de Montpellier pour des raisons de sécurité. Afin que les commerçants puissent poursuivre leur activité, les services de la Ville de Montpellier ont donné la semaine dernière au représentant des commerçants du marché Comédie un bip d’accès aux 4 emplacements situés sur la dalle du Triangle. Ainsi, les conditions de sécurité sont respectées et le dispositif permet aux commerçants de s’installer au grès de leurs besoins sur le marché Comédie en activant la borne automatique. Charge au représentant des commerçants sur chaque marché, de se faire le relais auprès de l’ensemble des professionnels abonnés ».

Des forains du marché de la Comédie en colère. Photo JMA. Métropolitain.

4 Comments

  1. vers … le parvis du Polygone et du Triangle ?!
    Il a mal regardé car il y a une rangée de poteaux métal qui l’interdit ?!………

  2. Une bien belle « VERUE » et piètre image surtout au niveau SECURITAIRE car de chaque côtés de celle-ci, le FERRAILLAGE est bien plus qu’APPARENT !!!

    Si un enfant en bas âge, un passant se blesse dessus non intentionnellement qui VA PAYER les dégâts corporels ???

  3. De mémoire: Le panneau circulaire blanc à liseré rouge situé au dessus du nouvel obstacle à polémique signifie dans le Code de la Route “circulation interdite dans tous les sens”, non ? Il serait bon que le commissariat de Police Nationale situé à 30 mètres s’en souvienne aussi…
    D’autre part les forains qui se disent souvent si vaillants ne peuvent-ils pas, par respect pour la sécurité publique, transporter leurs marchandises sur 20 mètres au lieu de vider leur camionnette sur place ?

    Mais demander à des forains de respecter strictement un règlement ou une loi………………

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *